Coronavirus : des visières de protection fabriquées en Guyane pour les personnels soignants

coronavirus saint-laurent-du-maroni
Des visières de protection
©Maéva Myriam Ponet
Partout dans le monde, les initiatives pour pallier aux pénuries d’équipements de protection du Covid-19 se multiplient. Exemple avec les visières de protection. La Guyane semble se lancer aussi dans la fabrication. Et c’est dans l’atelier du FabLab à Saint-Laurent du Maroni. 
Partout dans le monde, les initiatives pour pallier aux pénuries d’équipements de protection du Covid-19 se multiplient. Exemple avec les visières de protection, en Chine, en Italie en France et dernièrement en Martinique. La Guyane semble se lancer aussi dans la fabrication de visières, un équipement qui vient en complément des masques. Et c’est dans l’atelier du FabLab à Saint-Laurent du Maroni, que les premiers prototypes sont en cours de fabrication.
 

Des visières bientôt testées

Ces visières seront bientôt testées par une dizaine de soignants du Centre hospitalier de Saint-Laurent du Maroni en complément des masques de protection. C’est le résultat de plusieurs essais de l’équipe du FabLab. Le FabLab c'est un laboratoire de fabrication, dont l'objectif est de démocratiser les processus de conception.
Rudi Floquet
Rudi Floquet ©Maéva Myriam Ponet
Rudi Floquet directeur du FabLab de Saint-Laurent du Maroni explique :

"Nous avons récupéré les fichiers en FabLab, nous les avons téléchargés et imprimés en 3D"


La découpe laser plus rapide

Si l’impression 3D permet un résultat satisfaisant, c’est finalement la technique de la découpe laser qui sera choisie pour gagner du temps sur la production. Des prototypes présentés ce jour-là à Catherine Léo, élue è la CTG en charge de l’action sanitaire et médico sociale, mais aussi cadre de santé au Centre hospitalier de l’Ouest Guyanais.
Catherine Léo
Catherine Léo à droite ©Maéva Myriam Ponet
Catherine Léo 5 ème vice-présidente à la Collectivité territoriale de Guyane motivée :

"C'est vraiment intéressant. Je suis ravie d'avoir la possibilité de faire fabriquer un accessoire de protection supplémentaire pour les soignants". 


Cette expérimentation pourrait être accompagnée par la Collectivité territoriale. Fabriquées avec des feuilles de plastification, ces visières sont lavables et réutilisables. Une production qui pourrait concerner près de 5 000 soignants en premier lieu, coût de production à l’unité, un peu moins de 1 euro. 
Le reportage de Maeva Myriam Ponet et Eric Léon : 
Coronavirus : l'atelier Fab Lab de Saint-Laurent fabrique des visières de protection.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live