Coronavirus : le plan blanc déclenché au Centre hospitalier de Saint-Laurent pour faire face à l'afflux de patients en réanimation

coronavirus saint-laurent-du-maroni
Centre hospitalier de Saint-Laurent-du-Maroni
©Guyane la 1ère

Face à l’augmentation des entrées de patients Covid dans le service de réanimation, le plan blanc a été déclenché au Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais vendredi dernier. La direction de l’hôpital est inquiète car les renforts manquent déjà.

L’Ouest Guyanais est touché par la troisième vague, 7 patients Covid se trouvent dans le service de réanimation. Il ne reste qu’un lit de libre. Les entrées sont plus fréquentes. Lundi, 4 malades atteints du coronavirus ont été admis d’un coup.

Une situation sanitaire qui se dégrade dans l'ouest

Face à la dégradation de la situation sanitaire dans l’ouest, déclencher le plan blanc était une nécessité selon la direction :

Didier Guidoni - directeur du Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais
Didier Guidoni - directeur du Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais ©Céline Fleuzin

Nous avons décidé d'accroître notre capacité de 2 lits supplémentaires que nous avons localisés au niveau des urgences de manière à pouvoir la porter à 10 lits et nous réfléchissons déjà à pourvoir la porter à 12. C'est beaucoup plus compliqué cette fois ci que lors des deux premières vagues...

Didier Guidoni - Directeur du Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais


Beaucoup plus compliqué car si le matériel, les médicaments et les tests de vaccination nécessaires pour maîtriser la troisième vague épidémique sont largement disponibles, ce qui manque cruellement dans l’unité de réanimation, ce sont les moyens humains.
La situation est telle que le service de chirurgie a été déprogrammé ce même jour, pour renforcer les capacités de réanimations.  
Les opérations urgentes et plus ou moins urgentes restent maintenues

Pour l’ensemble des services, 12 patients Covid-19 sont actuellement hospitalisés. Ce qui inquiète le personnel c’est la virulence du variant brésilien. Dans l’ouest guyanais, on comptabilise plus de malades que l’an dernier malgré un taux d’incidence trois fois inférieur.  

Le directeur du Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais indique également que des transferts de patients Covid19 pourront éventuellement avoir lieu vers l’hôpital de Cayenne, si la situation sanitaire devient critique.

Crise sanitaire : plan blanc au CHOG pour faire face à la situation.