Déconfinement : pénurie de masques à Saint-Laurent du Maroni

coronavirus saint-laurent-du-maroni
Masques blancs : pour les soignants
Masques blancs : pour les soignants ©Eric Léon
C'est désormais recommandé. Avec le déconfinement, le port du masque est obligatoire dans certaines situations, comme dans les transports en commun. Dans la capitale de l'ouest, pour l'heure le masque n'est pas encore entré dans les habitudes.
 
C'est désormais recommandé. Avec le déconfinement, le port du masque est obligatoire dans certaines situations, comme dans les transports en commun. Dans la capitale de l'Ouest, pour l'heure le masque n'est pas encore entré dans les habitudes. Il faut dire qu'à Saint-Laurent, trouver un masque est presque mission impossible.
Le déconfinement ne signifie pas, le retour de notre vie d’avant. Les gestes barrière devront perdurer. Et le port du masque est obligatoire dans certains lieux publics… C’est le juste équilibre a trouver pour les Saint Laurentais.
D’après le protocole national du déconfinement, sur le site du ministère, un commerce peut imposer le port du masque à ses clients s’il ne parvient pas à gérer le flux de personnes à l’intérieur du magasin. Le masque n’est pas obligatoire dans les magasins, il est recommandé.
Stéphane Goven directeur de Super U à Saint-Laurent explique :

"On autorise les gens à rentrer sans masques car il n'y en a pas assez, en revanche nous filtrons le nombre de clients"


Des masques bientôt

Dans l’ensemble des officines du bourg, il n’y a pas de  masque grand public. Dans cette pharmacie, une cinquantaine de personnes chaque jour en demandent. lIs seront vendus 6 euros le masque, lavable et réutilisable une dizaine de fois. Ils devraient arriver bientôt. 
Pascal Vinot gérant pharmacie à Saint-Laurent précise :

"Actuellement nous n'avons pas de masques en vente libre, nous avons des masques sur prescription médicale". 

Le déconfinement ne sonne pas la victoire contre le coronavirus. C’est pourquoi garder les bons réflexes reste une nécessité, et le restera tant que le risque de la « seconde vague » n’aura pas été écarté définitivement.
Le reportage de Vanessa Etienne et Eric Léon :
Saint-Laurent du Maroni : pénurie de masques.





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live