Drogue : 700g de boulettes de cocaïne saisis par les patrouilles fluviales mixtes du Maroni

trafic de drogue saint-laurent-du-maroni
Drogue : une belle prise pour la patrouille fluviale mixte sur le Maroni
©Police Nationale de la Guyane
Lors de patrouilles fluviales mixtes avec les membres de la Police aux Frontières française et ceux des forces de l’ordre Surinamaises, plusieurs passeurs de « boulettes » de cocaïne à destination de la Guyane ont été interpellés avec leur marchandise.

700 g de cocaïne et deux interpellations. C’est le bilan la semaine dernière des patrouilles fluviales mixtes sur le Maroni, des dispositifs  nés des accords entre la France et le Suriname pour la protection des frontières.

Drogue : une belle prise pour la patrouille fluviale mixte sur le Maroni
©Police Nationale de la Guyane

Ces opérations conjointes quasi quotidiennes se composent donc de policiers du STPAF (Service Territorial de la Police Aux Frontières) et de membres des forces de l’ordre surinamaises (KPS, MP, …). Ces groupes d’interventions franco-surinamais peuvent ainsi opérer des deux côtés du fleuve, sans se soucier de la frontière. Un gain de temps et surtout en efficacité.

La mutualisation des moyens a donc permis l’interception de deux passeurs de « boulettes » de cocaïne à destination de la Guyane. Des ressortissants surinamais.

Drogue : une belle prise pour la patrouille fluviale mixte sur le Maroni
Les forces de d'ordre franco-surinamaises ont saisi 700 grammes de boulettes de cocaïne à destination de la Guyane. ©Police Nationale de la Guyane

L’un des hommes s’est jeté à l’eau avec sa marchandise avant d’être repêché par les forces de l’ordre de son pays. Il a pu faire disparaitre la marchandise avant son interpellation. Dans la seconde pirogue, 700g de boulettes de cocaïne ont été saisis.

Les deux passeurs ont été pris en charge directement par les policiers surinamais. Placés en garde à vue, ils sont sous le coup d’une procédure judiciaire.