[Municipales 2020] : Saint-Laurent du Maroni ville de tous les enjeux

élections saint-laurent-du-maroni
Mairie de Saint-Laurent
Mairie de Saint-Laurent ©Eric Léon
Saint-Laurent du Maroni au coeur du débat politique proposé ce jeudi 5 mars à 20h sur Guyane la 1ère TV radio et web. Sept candidats têtes de liste aux élections municipales et communautaires débattront sur les enjeux à venir pour la capitale de l'Ouest guyanais. 
Saint-Laurent du Maroni au coeur du débat politique proposé ce jeudi 5 mars à 20h sur Guyane la 1ère TV radio et web. Sept candidats têtes de liste aux élections municipales et communautaires. Un débat autour de la capitale de l'Ouest, la sous-préfecture. 

Sophie Charles

Sophie Charles le maire sortant se lance dans la bataille et défend âprement son fauteuil de Premier magistrat de la ville :
"Je veux servir un territoire que j'aime. J'ai ma dynamique, et mon projet."

Diana-Joje Pensa

Diana-Joje Pensa se présente pour la deuxième fois aux élections municipales à Saint-Laurent. N'ayant pas reçu l'investiture de son parti, elle se lance sans étiquette :
"J'aime ma ville, mon équipe et moi avons soif de changer les choses". 

Lénaïck Adam

Lénaick Adam actuel député de la circonscription est prêt à renoncer à sa fonction pour être maire : 
"Je suis plus utile à Saint-Laurent du Maroni pour aider les habitants dans leur quotidien"

Jessi Américain

Jessi Américain se lance dans la bataille. Il se présente sans étiquette pour la première fois. Diplômé de Sciences Po, il est originaire de la commune : 
"La population a besoin d'un nouveau contrat social, politique et authentique" 

Wender Karam

Wender Karam n'est pas un novice en politique. Il a beaucoup oeuvré dans le domaine associatif :
"J'ai une vision pour Saint-Laurent du Maroni. Cela a pris du temps mais j'ai une vision"

Alain Thomy

Alain Thomy candidat à Saint-Laurent appartient à un mouvement citoyen :
"La politique aujourd'hui c'est le choix. Nous avons une vision politique à long terme et pas qu'aux élections." 

Serge Aimé Saint-Aude

Serge Aimé Saint-Aude est âgé de 45 ans. Il est conseiller municipal d'opposition :
"Nous pouvons dire qu'aujourd'hui nous avons beaucoup d'expérience. Nous connaissons les dossiers" 


Quels sont les enjeux ? 

saint laurent
Avec trois mille naissances par an et un doublement de la population tous les dix ans, c’est la plus forte dynamique démographique de France, les défis qui attendent Saint-Laurent du Maroni sont sans commune mesure. Ainsi la ville doit construire un groupe scolaire tous les huit mois. Selon certaines études, 130 mille habitants seront dénombrés à l’horizon 2030 et pourtant il s’agit d’une hypothèse basse. Il va donc falloir multiplier les équipements et les infrastructures mais aussi trouver les ressources nécessaires pour financer tous ces besoins.
A ce jour 85% des ménages ne sont pas imposables. L’élargissement de la base fiscale est en cours. Par ailleurs la DGF, la Dotation Globale de Fonctionnement est sous-calibrée estime-t-on à la mairie, d’où une perte de ressources.


La jeunesse défi majeur

Jeunes à Saint-Laurent
©DR

Autres préoccupations, la prolifération de l’habitat informel. Une étude de l’AUDEG indique que près de 70% des constructions à Saint-Laurent du Maroni sont illégales. Certes dans certains quartiers comme à Vietnam des relogements ont eu lieu, mais la tâche s’annonce immense.
L’enjeu majeur pour la capitale de l’Ouest est incontestablement sa jeunesse : près de 60% de la population à moins de 25 ans. Pour éviter qu’elle se retrouve en perdition, l’idée est d’attirer les investisseurs pour créer de l’emploi. Une zone commerciale de 4 mille mètres carrés est en projet à l’entrée de la ville et une autre devrait voir le jour vers la route des Chutes Voltaire.
Labellisée déjà Ville d’Arts et d’Histoire, Saint-Laurent du Maroni a entrepris une démarche à l’UNESCO pour un classement de la ville pénitentiaire. Objectif : valoriser son patrimoine immatériel et mémoriel et en faire un vecteur économique et touristique. Franchir la barre des 20 mille visiteurs par an du Camp de la Transportation, un but, une vision pour le développement de la capitale de l’Ouest de la Guyane.
Un débat à suivre sur Guyane la 1ère à partir de 20h en radio TV et en Facebook live. 
 Saint-Laurent-du-Maroni est une ville de la Guyane, département français d'outre-mer situé en Amérique du Sud. Elle se trouve au bord du Maroni, à la frontière avec le Suriname, et est connue pour être une ancienne colonie pénale. Saint-Laurent-du-Maroni, est localisée à 253 kilomètres à l'ouest de Cayenne. ‎42 612 habitants ont été recensés en 2017. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live