Saint-Laurent : avec l'achat de deux nouveaux robots le Centre hospitalier de l'Ouest augmente sa capacité à tester

coronavirus saint-laurent-du-maroni
Le robot pipeteur
Le robot pipeteur du CHOG ©Eric Léon
C’est un bon en avant technologique pour l’ouest. Le CHOG vient de faire l’acquisition de 2 nouvelles machines PCR qui permettront de traiter beaucoup plus d’analyses médicales.
En pleine épidémie de covid et avec la multiplication des tests un peu partout dans l’ouest du territoire, il fallait pouvoir faire des analyses en grande quantité et surtout avec l’obtention des résultats dans un délai réduit, c’était un enjeu primordial pour le CHOG. 
L'acquisition de ces deux nouvelles machines à tests est une grande satisfaction pour le centre hospitalier qui devient autonome, il n’a plus besoin de sous-traiter avec les autres laboratoires. 
 

Autonomie et gain de temps

Elles permettront au CHOG une analyse de pointe
- un gain de temps : plus besoin d’envoyer les analyse à Cayenne.
- un gain d’argent : car le chog désormais n'a plus de facturation de laboratoire extérieur….
Le robot pipeteur et le thermocycleur, une technologie d’une valeur de 65 000 euros, permettront un débit d’analyse plus important. Et pour le covid le résultat tombe en une heure. Laurent Pelletier, chercheur biologiste au CHU de Grenoble est venu spécialement de Grenoble, pour effectuer sa mise en service. Il explique à tous le fonctionnement du robot.
Des machines qui permettent l’analyse d’échantillons issus de 16 prélèvements naso pharyngés. 16 tests peuvent être effectués en une heure.  Avec une capacité d’analyse pouvant monter jusqu’à 160 tests par jours.
Thermocycleur du CHOG
©Eric Léon
Des tests réalisés grâce à des réactifs, des produits qui ont un coût. Chaque mois, la facture de réactifs est d’environ 175 000 euros, pour l’hôpital.





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live