guyane
info locale

Saint-Laurent-du-Maroni bientôt port d'accueil pour des croisières

tourisme saint-laurent-du-maroni
catamaran
Une nouvelle offre touristique pourrait bientôt voir le jour en Guyane. Une compagnie française de croisière-expédition est en reconnaissance dans l'Ouest actuellement. Un projet qui pourrait voir le jour grâce aux professionnels du tourisme et la CCOG.
Saint-Laurent-du-Maroni pourrait intégrer un circuit dans le cadre de croisières. Un projet est en pleine étude de faisabilité avec des spécialistes de la filière croisière qui voudraient proposer le port de l’Ouest dans leur offre d’escale en Amazonie.
Pour l’heure, des explorateurs prospectent le long du fleuve du Maroni. Ils rencontrent les opérateurs locaux. Objectif partagé, co-construire un projet touristique qui est considéré comme une aubaine pour la Guyane.
Pour la réalisation d’un projet aussi ambitieux, des conditions de navigabilité sur le fleuve doivent être prises en compte. Les autorités portuaires se penchent d’ores et déjà sur la question avec entre autres des travaux de dragage.
croisière
L'étude de faisabilité et les contours du programmes sont bien avancés. ©E. Léon
L’idée fait son chemin et se renforce au fil des séances de travail entre les interlocuteurs. L’opérateur touristique qui propose déjà une escale sur les îles du Salut veut étoffer son offre sur le Maroni. En toile de fond, permettre de découvrir d’autres facettes de la Guyane. 
Selon  Nicolas Dubreuil, de la société le Ponant « l’idée est de permettre aux passagers du catamaran d’aller au-delà de l’espace de navigation et d’aller à la rencontre des habitants. Découvrir les criques, traverser la forêt et découvrir la pharmacopée mais aussi aller à la rencontre des populations, des cultures bushinengués et des amérindiens…en fait découvrir les peuples du fleuve ».
crosière SLM
Les opérateurs et partenaires multiplient les séances de travail autour du projet. ©E. Léon
Le programme semble alléchant, reste à réunir toutes les conditions pour développer le concept avec des navires pouvant transporter jusqu’à 200 personnes. Le coup d'envoi de ce circuit pourrait intervenir dans 18 mois.
Saint-Laurent du Maroni pourrait devenir une escale pour les navires de croisière. Une compagnie française de croisière-expédition était en reconnaissance dans l'Ouest cette semaine.

 
Publicité