Une nouvelle fois les habitants de Saint-Laurent marchent pour dire non à la violence

violence saint-laurent-du-maroni
Ils étaient un peu plus d'une centaine à marcher dans les rues de Saint-Laurent du Maroni pour manifester contre les actes de violences qui gangrènent la commune depuis quelques semaines. Les habitants des quartiers de Saint-Laurent s’étaient donné rendez-vous au port de l'ouest hier à 10h pour faire entendre leur voix.

Une marche qui avait des allures de celles de mars avril 2017 à Saint-Laurent du Maroni organisé par le collectif positif Soholang piking.

Le drapeau guyanais brandit à l'occasion de la marche du 14 juillet contre la violence
Le drapeau guyanais brandit à l'occasion de la marche du 14 juillet contre la violence ©Guyane la 1ère

Plus d'une centaine d'habitants ont répondu présents, pour faire entendre leur voix. Les manifestants souhaitaient faire passer un message fort auprès des familles, ce sont elles qui ont la responsabilité première de guider la jeunesse. Une jeunesse de plus en plus violente, incontrôlable.

Joseph Verda, Président du Collectif positif Soholang piking ne veut pas baisser les bras :

« J’ai grandi à Saint-Laurent-du-Maroni c’était une belle ville, il y avait la paix, on pouvait vivre en harmonie. Aujourd’hui ce n’est plus le cas, on n’est jamais à l’abri d’une balle perdue. Cela doit s’arrêter… »

Le collectif souhaite également rencontrer le sous-préfet de Saint-Laurent. Le rendez-vous est fixé à lundi prochain.