Une nouvelle répartition des emplacements de vente au marché de Saint-Laurent-du-Maroni pour respecter les mesures sanitaires

vie locale saint-laurent-du-maroni
Des étals bien remplis au marché de Saint-Laurent
Des étals bien remplis au marché de Saint-Laurent ©Eric Léon

A Saint-Laurent les agriculteurs ont manifesté leur colère mercredi suite à la distribution d'un courrier leur signalant la fermeture de certains emplacements. La municipalité a fini par s’expliquer, il s’agit d’un aménagement du marché, en vue de respecter des mesures sanitaires.

La réception d'un courrier de la mairie annonçant la fermeture de certains emplacements du marché pour 9 mois à compter du 1er mars avait soulevé un tollé chez les agriculteurs de Saint-Laurent mercredi dernier. Une mesure annoncée brutalement et sans explications selon eux.

Pourtant cette mesure a été envisagée suite à un courrier reçu en mairie provenant des agriculteurs eux-mêmes préconisant de nouvelles mesures sanitaires. Pour l’élu délégué au service technique, il y a une incompréhension et une mauvaise interprétation. Manuel Jean-Baptiste, 3e adjoint au maire, délégué au service technique, à l’embellissement de la ville, et a la sensibilisation à la propreté et à la salubrité :

Il était important pour nous de supprimer certains emplacements sur le marché mais les agriculteurs ne restaient pas sur le carreau. La population de Saint-Laurent a pu constater que depuis septembre nous avons rajouté deux jours de marché le mardi et le vendredi. Nous avons 220 vendeurs que nous répartissons sur 4 jours Mardi, mercredi, vendredi et samedi ce qui fait 80 agriculteurs par jour.

 

Aucun agriculteur ne sera sacrifié selon la Mairie


Mais alors comment les agriculteurs ont-ils été selectionnés, sachant que le samedi est le jour le plus rentable pour les exposants :

Effectivement la difficulté était là. Pour cela nous avons établi des critères objectifs. L'ancienneté au delà de 5 ans de présence continue, être à jour de sa cotisation à la mairie et tant qu'agriculteur. Avec ces critères nous avons donné priorité au samedi, mercredi au mardi puis au vendredi.


Quand à la mauvaise communication annoncée par le syndicat, l'élu délégué au service technique s'en défend :

Nous avons procédé par mail, le placier a remis des courriers, nous avons invité les agriculteurs à une réunion le 27 janvier, jour de marché, personne n'est venu ouvrir le dialogue avec la ville de Saint-Laurent ... nous sommes toujours ouvert au dialogue...


L'ouest connait une poussée exponentielle du nombre d'agriculteurs, il va falloir mener une réflexion sur l'avenir de ce marché dans les prochaine années.

COVID -19 : le marché de Saint - Laurent réaménagé.