guyane
info locale

Oyapock : 8 brésiliens arrêtés côté français alors qu'ils transportaient des marchandises pour Vila Brasil

amazonie
Le fleuve Oyapock
Le fleuve Oyapock vu du pont non loin d'Oiapoque ©CL
La presse brésilienne se fait l'écho de l'arrestation de 8 ressortissants brésiliens par les autorités françaises sur le fleuve Oyapock alors qu'ils traversaient à pied le site de Grand Roche en direction de Vila Brasil. Ils acheminaient de la marchandise.
Ils voyageaient sur un bateau et transportaient 2 tonnes de marchandises en direction de Vila Brazil. Venant d'Oiapoque, ces 8 hommes et femmes ont du à un moment du voyage emprunter un passage appelé "Grande Roche" situé côté français. Il est, semble t-il incontournable quand les eaux du fleuve sont basses en raison de la sécheresse. Ils ont été arrêtés par la police de l'air et des frontières française à ce moment déclare le quotidien Seles Nafes.
Levée des Sauts Maripa sur l'Oyapock par le médecin-lieutenant Heckenroth, 4 sept 1941 - Source Atlas Guyane
Levée des Sauts Maripa sur l'Oyapock par le médecin-lieutenant Heckenroth, 4 sept 1941
Levée des Sauts Maripa sur l'Oyapock par le médecin-lieutenant Heckenroth, 4 sept 1941 - source Atlas Guyane ©DR


Une médiation pour l'utilisation du site Grande Roche

A Oiapoque, cette arrestation suscite l'indignation. Pour le conseiller municipal, Isaac Silva ... les habitants de la vallée de l'Oyapock ont le droit d'aller et venir sans entrave... Il plaide pour une médiation sur le sujet avec les responsables politiques des deux bords et un régime de coopération spéciale sur le site de Grande Roche.
Cette arrestation serait intervenue le 22 octobre.
Ce groupe de ressortissants brésiliens a finalement été relâché le 23 octobre.  Parmi eux, une mère de famille affirme qu'en 12 années de transports sur le fleuve pour se rendre à Vila Brasil où elle réside, c'est la première fois qu'elle se fait arrêter sur un lieu qui est le seul possible, une fois franchi, pour continuer la navigation vers la bourgade. 
Publicité