guyane
info locale

Paroles de confinement : Discussion entre monuments pendant le confinement !

coronavirus
Eric Médaille
Eric Médaille ©EM
Confinés, nous voyageaons dans nos têtes... nous imaginons des conversations... Eric Médaille, passionné d'écriture partage ce billet d'humeur un peu spécial...
-          Good morning la Tour Eiffel, how are you ?
-          Bonjour la Statue de la Liberté, merveilleusement bien. J’avoue que jamais je ne me suis sentie aussi légère. Je peux enfin profiter de l’air pur parisien. Et toi, ma vieille amie ?
-          Listen, moi ça va aussi but I am so worry ?
-          Mais pourquoi donc ?
-          Actually, I'm scared ! Ils vont bien finir par revenir un jour ces foutus touristes.
-          Non lamentarti (Plains-toi), on ne te jette pas des milliers de pièces de monnaie rouillées à toi ! 
-          Sorry, la fontaine de Trevi !
-          Non fa niente (ce n’est rien), mais je ne suis pas la plus à plaindre, mes collègues, le Colisée et le Panthéon sont en pleine dépression !
-          Ah bon… mais pourquoi ?
-          Riffleti un po (réfléchis un peu), cela fait des centaines d’années qu’on les visite et qu’on les piétine et là, depuis 2 mois, plus rien ! Ils ne sont pas habitués, les pauvres !
-          Ils devraient prier un peu, ça leur ferait le plus grand bien !
-          Toi, l’église Saint-Sophie, ne ramène pas ta prune !
-          Vous autres, monuments européens, vous êtes faibles !
-          Thank you pour ton intervention, le Kremlin, il ne manquait que toi ! Occupe-toi de mettre le chauffage dans ton frigo de pays !
-          Kak? (Comment ?) Si tu n'étais pas si loin, je te botterais ton derrière de capitaliste !
-          Come on, je t'attends !
-          On se calme les amis, ne nous comportons pas comme les humains. Et toi, le Taj Mahal, comment vis-tu ce confinement ?
-          Je me sens seul ! Plus aucun amoureux ne vient roucouler devant mes tours. Je n’ai comme public que nos vaches sacrées.
-          Silence, petits monuments ridicules, je suis en plein exercice de Qi Gong !
-          On a failli t’oublier, Grande muraille de Chine ! Ta bêtise est à la mesure de ton immensité !
-          Et vous, petits monuments français, vous êtes des râleurs éternels, aussi futiles que ma grandeur est sans limite !
-          Tu dis encore un mot de travers et je m’en vais te faire avaler tes nems !
-          Eh bien mes amis, vous devriez pratiquer un peu de judo pour vous calmer !
-          Bonjour à toi, Sanctuaire Asakusa, comment cela se passe pour toi ?
-          Très bien. Et au fait, vous savez ce que devient l’Opéra de Sydney ?
-          I’m fine, don’t wory, mon ami ! Quelle histoire, je me remets à peine d’un incendie dans tout le pays que nous vivons une nouvelle crise.
-          C’est parce que vous n’avez pas su vous organiser !
-          Anyway, Marina Bay Sands, mais je te trouve bien prétentieux !
-           Si vous ne voulez pas des touristes, nous sommes prêts à les accueillir.
-          Vous autres, jeunes monuments, ne respectez donc plus vos aînés !
-          Tu es encore debout, Sphynx de Gizeh, et comment va Toutânkhamon ?
-          Espère rayonner aussi longtemps que lui, petit impertinent !
-          Dong Ding Dong ! L’heure n’est plus à la dispute, my friends. Unissons nos forces pour vaincre ce virus !
-          Non mais tu es sérieux, Big Ben ! Avec ton Brexit !
-          But…. But, je n’y suis pour rien moi. Puisque c'est comme ça, je vous quitte. God save the Queen !
-          Moi, je compte que sur les Dieux pour nous sauver !
-          Tu peux toujours attendre, Acropole d’Athènes, mais tu connais l’adage : aide-toi et le ciel t’aidera !
-          Cela ne nous a pas aidé, nous !
-          Salut à toi, Temple de Kukulcàn, il est vrai que ton peuple a joué de malchance !
-          Nous, on continue de danser la samba, tututu tulututu !
-          Cela ne m’étonne pas de toi, le Christ rédempteur, tu as toujours eu le rythme dans la pierre ! Mais descends de ton piédestal et un peu de recueillement ne te ferait pas de mal, à mon avis.
-          Promis, Boudha d’or, je l’inscris sur ma liste de priorités mais là, j’ai des fourmis dans le ciment, une envie de danser...
-          Quant à moi, je respire un peu, mes amis  !
-          Profites-en bien, Temple d’Angkor Vat, tu l'as bien mérité !
-          Merci Plaza de España !
-          Quel bonheur ce silence tout de même, les amis ! Et cet air pur.
-          Yes but il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps cette histoire ! I'm bored. Tous les soirs, j’allume mes lumières et ma belle avenue est flamboyante.
-          Time Square, tu aimes trop faire la fête ! Repose-toi un peu.

Eric Médaille
Paroles de confinement
Nous sommes confinés. Un mot qu’on ignorait presque il y a quelques jours. Dans ces temps difficiles, écrivez librement votre ressenti, vos états d’âmes, vos témoignages, vos analyses. Textes littéraires, poèmes et contes sont les bienvenus. Quelques lignes, quelques pages ... pour dire comment vous vous sentez. Certains.es ont commencé, alors n’hésitez pas. Vos textes à publier sur le groupe ouvert Facebook : Paroles de confinement. A vos claviers ! Rien ne sera plus jamais comme avant. Il y aura un avant et un après la crise !

Tchisséka Lobelt