publicité

Le parquet fait appel de la relaxe prononcée à l'encontre de Jean-Etienne Antoinette

  • Franck Leconte
  • Publié le
Le parquet fait appel de la relaxe prononcée hier par le tribunal correctionnel de Cayenne à l’encontre de Jean-Etienne Antoinette. Le procureur de la République, Eric Vaillant, indique que le jugement ne correspond pas aux réquisitions. L’ancien maire de Kourou était jugé pour délit de favoritisme dans l’attribution du marché de transport public dans la commune, la fameuse affaire K-Lyann. Les deux autres protagonistes de l’affaire ont eux été reconnus coupables. Jean-Luc Alaïs et Kévin Madeleine étaient poursuivis pour recel de délit de favoritisme et établissement de fausses factures. Ils ont été condamnés hier à trois mois de prison avec sursis et 30 000€ d’amende.
 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play