La PASS, un dispositif de soins destiné aux plus précaires à Saint-Laurent-du-Maroni

coronavirus
La PASS à Saint-Laurent
La PASS la permanence d’accès aux soins de santé est un dispositif global à destination des populations précaires. Elle a une fonction de soin mais elle a aussi une fonction d’accompagnement social. A Saint Laurent du Maroni elle a été mise en place dès le début de la crise sanitaire. 
La PASS la permanence d’accès aux soins de santé est un dispositif global à destination des populations précaires. Elle a une fonction de soin mais elle a aussi une fonction d’accompagnement social. A Saint Laurent du Maroni elle a été mise en place dès le début de la crise sanitaire du corona virus. 
 

Une structure pour soigner

Dans le village chinois, le marché aux poissonx fait désormais face à la PASS, la permanence d’accès aux soins de santé. C’est une véritable passerelle vers le soin et l’aide sociale pour les populations les plus démunies.

"Les premières questions c'est d'abord pourquoi ils viennent, il y a énormément de gens qui ne sont pas suivis médicalement faute de droits et de moyens" 

Geneviève Mondon médiatrice de la PASS du centre hospitalier de l’ouest guyanais.


Plus d'accès aux soins

Mis en place depuis une vingtaine d’années par les hôpitaux, la PASS de Saint-Laurent-du-Maroni a été créée en pleine crise du coronavirus en avril dernier. Afin de faire face aux restrictions d’accès aux soins et aux limitations des déplacements, elle a été déployée suite à la demande de l’ARS. Dans les quartiers défavorisés des habitants souffrant de pathologies, n’ont plus d’accès aux soins.

"On distingue le chronique et l'aigü, beaucoup de maladies cardio vasculaires et infectieuses." 

Camille Obert-Marby médecin généraliste, coordinatrice de la PASS


Depuis sa création la permanence d’accès aux soins de santé de Saint Laurent du Maroni a fait une quarantaine de vacations et accueilli plus de 500 personnes. Dans le quartier chinois la permanence peut accueillir une vingtaine d’usagers trois fois par semaine. Si le coté santé a été renforcé par la venue d’un médecin généraliste, malheureusement, faute d’effectif, la PASS de Saint Laurent du Maroni ne dispose plus d’assistante sociale. 
Le reportage de Pierre Tréfoux et Eric Léon :

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live