guyane
info locale

Passation de commandement au RSMA, le Régiment du service militaire adapté

société
Passation de pouvoir au RSMA
La passation de commandement s'est déroulée au Camp de la transportation, en présence du Préfet, Martin Jaeger, et du maire de Saint Laurent, Léon Bertrand ©Loïs Elzière
Le colonel Grégoire Madelin cède sa place au colonel Stéphane Fontaine. La cérémonie de passation a eu lieu au camp de la transportation à Saint-Laurent-du-Maroni.

Changement de commandant pour le Régiment du service militaire adapté de Guyane, (RSMA). Très impliqué dans la vie économique guyanaise, il offre aux jeunes en difficulté une formation professionnelle. 77% d'entre eux repartent avec un emploi.

Adieu aux “marsouins”

Dernière revue des troupes pour le Colonel Madelin ce mardi 19 juillet après 2 années à leur tête. Accompagné du général Luc de Revel, sa dernière inspection du régiment n’est pas ordinaire. Des regards complices et des sourires s’échangent avec les rangs de soldats et de marsouins (les volontaires suivant le programme d’insertion du RSMA). “J’aurais bien fait une troisième année... Je suis très fier du travail accompli avec les jeunes et les cadres. Je garde un souvenir très encourageant de la jeunesse guyanaise. Elle fait preuve d’une ouverture d’esprit et d’une capacité d’adaptation extraordinaires”.

Un outil d’insertion efficace


Une fierté traduite en chiffres. Sous son commandement, le RSMA est passé de 75 à 77 % de taux d’insertion professionnelle dont 50 % dans l’emploi durable.
Des résultats à mettre sur le compte des liens étroits entre ce service militaire de formation et les différents acteurs de la vie locale. L’armée travaille avec les entreprises, les services publics et les élus locaux, tel le maire de Saint-Laurent-du-Maroni Léon Bertrand : “Le RSMA, sous le commandement du colonel Madelin a su mettre en relation tout le tissu social local. Nous avons monté de nombreuses opérations ensemble avec des filières de formation qui correspondent aux besoins de l’activité du territoire. En particulier le bâtiment, mais les secteurs sont variés, nous avons dix jeunes qui travaillent à l’hôpital.”
Le colonel Fontaine récupère donc une institution en bonne santé. “C’est une grande responsabilité qui m’est confiée. Mais cet un outil qui fonctionne déjà très bien. Je vais m’efforcer de capitaliser dessus et de le développer encore.”
Le RSMA de Guyane existe depuis 55 ans. Il est ouvert aux jeunes en situation d’échec scolaire et social. Sur le principe du volontariat, l’armée offre une formation professionnelle gratuite.

 

 

Publicité