Le PDG d'Arianespace prévoit 14 lancements à Kourou pour 2018

sciences
Stéphane Israël
Stéphane Israël, président directeur général d'Arianespace ©Guyane 1ère
Alors que le premier tir à Kourou est prévu le 25 janvier prochain, Stéphane Israël, le président d'Arianespace a annoncé que la prévision de lancements pour 2018 passait à quatorze. L'objectif de sa société est d'augmenter sa compétitivité face à une concurrence de plus en plus forte.
L'année 2017 aura été marquée par la mobilisation sociale en Guyane qui a fortement impactée l'activité du centre spatial de Kourou. Malgré tout 11 lancements de fusées ont été réussis. Mais Arianespace, pour la première fois en dix ans, se trouve à la seconde place derrière son concurrent direct américain la société SpaceX qui a réussi, lui, 18 lancements. Néanmoins, le chiffre d'affaire d'Arianespace a augmenté et atteint 1 milliard d'euros et 19 contrats ont été signés en 2017 garantissant une activité pour les 4 années à venir.

Objectif : atteindre un haut niveau d'activité

Aussi le PDG d'Arianespace, Stéphane Israël, monte la barre d'un cran et annonce une activité à la hausse au CSG pour 2018. Il faudra réussir le lancement de 14 fusées afin d'atteindre un niveau de haute performance nécessaire au maintien de d'agence spatiale dans tous premiers rangs de l'activité spatiale mondiale.
Cet objectif sera dépendant de la disponibilité des satellites, de la fiabilité des lanceurs et de la paix sociale sur la base spatiale kouroucienne. 


Le reportage de Guyane la 1ère

Les Outre-mer en continu
Accéder au live