Perpétuité pour Darwin Asprilla assortie d'une période de sûreté de 22 ans, la cour d'assises confirme le premier verdict dans l'affaire Leboulanger

faits divers
Assises
©Sébastien Laporte
Réclusion criminelle à perpétuité et 22 ans de sûreté dans le procès en appel du meurtrier de Anne-Marie Leboulanger. Darwin Asprilla a 5 jours pour faire appel de la décision auprès de la Cour de cassation. 
Réclusion criminelle à perpétuité et 22 ans de sûreté dans le procès en appel du meurtrier de Anne-Marie Leboulanger. Le verdict est tombé cet après-midi après 3h de délibéré et 4 jours d’audience. Darwin Asprilla a écopé de la même peine qu’en première instance. Il a nié jusqu"au bout avoir tué la victime. Il a cependant reconnu sa présence sur les lieux du crime imputant le geste fatal à ses deux complices décédés aujourdhui. Il a 5 jours pour faire appel auprès de la Cour de cassation.
 

La peine confirmée

Le 31 mars 2015, le corps d’Anne-Marie Leboulanger est retrouvé à son domicile par son mari, une blessure profonde à la gorge. Le rapport d’autopsie indique que la mort a été causée par la section des carotides droite et gauche, à l’aide d’une arme blanche. Condamné en 2019, Darwin Asprilla est aujourd’hui âgé de 23 ans. La cour d'assises a donc confirmé la peine du premier procès : perpetuité assortie d'une période de sûreté de 22 ans. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live