publicité

Petite histoire du Brevet des collèges

Chacun de nous a en tête un souvenir agréable ou pas des examens au collège et au lycée. Le Brevet des collèges qui ne s'est pas toujours appelé ainsi reste le premier écueil à franchir pour prouver que l'on possède un niveau de connaissances acceptable avant le lycée. Mais depuis quand existe-il?

© DR
© DR
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Pour Delise qui a passé son BEPC  en 1965, il est à jamais lié à une question d'histoire qui lui a fait répondre "Joe de Foie de Bouillon" au lieu de Godefroy de Bouillon! Ce qui n'a pas empêché la jeune fille d'obtenir le fameux sésame pour poursuivre son cursus.


Le certificat d'études primaire premier échelon de sélection

Oui, le Brevet des collèges a évolué dans le temps et avant lui, il y avait déjà le Certificat d'études primaires plus communément appelé Certificat d'études, le fameux "certif", l'ancêtre qui sanctionnait la fin de l'enseignement primaire en France. Il garantissait que les élèves savaient, au moins, bien lire et écrire et réciter le fameux "nos ancêtres les gaulois". Il existait officiellement depuis 1882 avec la loi Jules Ferry rendant l'école obligatoire et s'adressait aux enfants dès l'âge de 11 ans. Et avoir plus de 5 fautes en dictée était éliminatoire.Véridique! 
Le certif n'existe plus depuis 1989. Il a été supplanté par le Brevet d’études du premier cycle du second degré ou BEPC mis en place en 1947.


Du BEPC au Brevet des collèges

A compter de 1947 c'est à la fin de la classe de 3ème à l'âge de 14-15 ans que tous les élèves passent le Brevet d'Etudes du Premier cycle, le BEPC. Un examen qui pouvait s'avérer redoutable pour ceux qui avaient une scolarité en dent de scie car il conditionnait l'accès à la classe de seconde ou le redoublement. Pour les élèves qui souhaitaient arrêter leur scolarité, il était important d'avoir au moins ce diplôme à présenter pour l'accès à un éventuel emploi dans la fonction publique. En 1981, il prend une autre forme et devient le Diplôme national du brevet, DNP ou plus communément le Brevet des collèges. Cet examen qui atteste de la maîtrise des "connaissances, compétences et culture" évolue sans cesse. Il n'est plus lié à l'orientation de l'élève et donc n'empêche pas le passage au lycée en cas d'échec.
Il demeure, cependant, le premier vrai test pour les adolescents à se mettre en situation de révision d'ampleur, à gérer un stress pour l'obtention d'un diplôme agrémenté des mentions assez bien, bien et très bien. 
Les fautes d'orthographe ne sont plus éliminatoires comme cela existait avec le "certif".

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play