publicité

Polémique année Haïti à Kourou : la communauté haïtienne monte au créneau

Nouvelle réaction après la décision du maire de Kourou d’instaurer une année Haïti dans la ville spatiale en 2018 et la critique virulente de l’opposition. La réaction vient d’une association non déclarée, baptisée "Respect des Guyanais Descendants d’Haïti".

L'entrée de la mairie de Kourou © CL
© CL L'entrée de la mairie de Kourou
  • Jessy Xavier
  • Publié le
"Nous guyanais, français, descendants de la République d’Haïti". Voila comment se présentent dans leur communiqué les membres de l’Association Respect des Guyanais descendants d’Haïti et le message est clair, nous sommes bien guyanais sans pour autant renier nos origines. Ivenare Rameau, la porte parole du groupe à beau se défendre de prendre parti entre François Ringuet le maire de Kourou et Line Letard, conseillère municipale d'opposition sur l’affaire de l’année Haiti à Kourou, c’est bien le communiqué sur les réseaux sociaux de cette dernière qui a provoqué cette révolte.


Les politiques jouent un rôle dangereux 

Ce post a provoqué la réponse de l'association, un besoin de dire stop : « cessez d’utiliser la communauté haïtienne comme un terrain pour vos batailles politiques ».

Les propos de la secrétaire générale de Walwari sont-ils xénophobes pour Ivenare Rameau ? Non, répond cette dernière mais ils portent à confusion assure la jeune militante. Elle en veut pour preuve les messages haineux envers les haïtiens qui fleurissent sur les réseaux sociaux  depuis le début de la polémique. A défaut de pouvoir éteindre l’incendie, Ivenare Rameau veut faire passer un message, celui de la responsabilité des politiques et celui de l’unité à l’heure où cette dernière estime que  le rejet des haïtiens gagne, dangereusement, du terrain en Guyane.


1 515 431 344

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play