publicité

Les policiers du commissariat de Cayenne en colère réclament du renfort pour les patrouilles de nuit

Les policiers du commissariat de Cayenne sont en colère. Ils se sont rassemblés le 17 octobre pour dénoncer leur sous-effectif notamment la nuit et alerter la population de cette situation. Ils réclament la création d'un groupe d'appui comme il en existe dans d'autres départements d'outre-mer.
 

Les policiers rassemblés devant le commissariat de Cayenne le 17 octobre © Guyane la 1ère
© Guyane la 1ère Les policiers rassemblés devant le commissariat de Cayenne le 17 octobre
  • Sébastien Laporte/CL
  • Publié le
La brigade anti-criminalité, la Bac, est spécialisée dans la petite et moyenne délinquance, elle intervient dans les quartiers les plus sensibles de Cayenne. Mais en Guyane, la police nationale doit régulièrement accompagner au centre hospitalier des personnes interpellées et les surveiller. Selon les policiers cette situation ne peut perdurer plus longtemps, cette obligation impacte trop lourdement le maintien de la sécurité publique.
Eric Kokason fonctionnaire de la BAC explique la situation:

Nous nous retrouvons à faire des conduites à l'hôpital. Cela monopolise notre effectif pendant des heures voire plus ce qui impacte la sécurité sur la voie publique puisque nous n'y sommes plus présents... Certaines nuits, il n'y a pas de patrouilles pour assurer la sécurité des personnes et des biens sur la ville de Cayenne.

Le syndicat Alliance réclame la création d’un groupe d’appui de nuit pour mettre fin à cette situation comme en Martinique ou Guadeloupe. Cela permettrait aux policiers de se recentrer sur leur coeur de métier
Le manque de fonctionnaires mobilisés la nuit sur la voie publique du fait de ces obligations est régulièrement dénoncé par les policiers.

Le reportage de Guyane la 1ère
Mobilisation des policiers avant leur prise de service


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play