Une possible amende de 135 euros et 3 points en moins si vous photographiez un accident

fiscalité
Image d'accident prise d'un véhicule
Image d'accident prise d'un véhicule ©DR
Des automobilistes verbalisés pour avoir photographié un accident sur l’A36 dans l’hexagone. Les policiers lassés de voir des embouteillages ont dressé des contraventions car ces pratiques ralentissent le trafic et sont source de danger. Cette mesure pourrait aussi s'appliquer en Guyane. 
A Mulhouse, le 11 octobre dernier, 48 automobilistes ont écopé d'une amende de 135 euros et de 3 points de retrait sur leur permis. Ils photographiaient un accident et la prise en charge du blessé et rendaient la circulation dangereuse.
En Guyane, on observe cela d’un très bon œil. L’initiative est intéressante indique le directeur de la sécurité publique.Thierry Guiguet Doron précise que cette répression n’a pas encore été mise en place en zone police, mais rien n’interdit d’essayer la pratique dans les prochains jours, il faudra juste qu’une situation s’y prête.
Même son de cloche à la Gendarmerie. Aucune contravention n’a été faite en ce sens chez nous, en revanche une sensibilisation sur la pratique pourrait être organisée.
 

S'attaquer aux "bouchons de curiosité"

L’objectif  serait de « marquer les esprits », afin d’attirer l’attention sur ce phénomène « extrêmement accidentogène puisque cela provoque un bouchon et un ralentissement très important et très souvent des "sur accidents" en amont du ralentissement.
Pour rappel, L’article R412-6-1 du Code de la route interdit « l’usage d'un téléphone tenu en main par le conducteur d'un véhicule en circulation ». Une telle infraction est passible d’une amende forfaitaire de 135 euros et d’un retrait de trois points du permis de conduire.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live