publicité

Une première ratée pour Thierry de Neef et les Yanas Doko à domicile

En préparation pour le match du 7 septembre prochain à Anguilla (qualification pour la Ligue des Nations de la CONCACAF), la sélection de Guyane a été opposée à une équipe du Suriname très réaliste, qui s'imposera par 4 buts à 0 au Stade de Baduel dans l'après-midi de ce samedi 18 août 2018.

Les joueurs guyanais au JX BBVA Compass Stadium (USA), avant leur match face au Honduras, le 11 juillet 2017. © DR
© DR Les joueurs guyanais au JX BBVA Compass Stadium (USA), avant leur match face au Honduras, le 11 juillet 2017.
  • Swann Vincent-Romney (Stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le
Thierry de Neef et ses hommes avaient à coeur de bien figurer dans ce match de préparation contre le Suriname au Stade de Baduel ce samedi 18 août 2018. Le pays voisin a été choisi afin de préparer la rencontre du 7 septembre prochain contre Anguilla, match comptant pour la phase de qualification pour la Ligue des Nations de la CONCACAF. Après un "Tournoi de 4" en juin dernier assez mitigé avec une victoire contre la Guadeloupe (2-0) et une défaite contre la Martinique (3-0), Thierry de Neef et son staff faisaient leur grande première sur le sol guyanais. Pour se faire, il ont constitué une équipe uniquement composée de joueurs évoluant dans le championnat régional local.

Mais l'attaquant surinamais du S.V Transvaal, Ivenzo Convalius s'était donné la mission de gâcher la fête ce samedi après-midi. Bien en jambes, le remuant Convalius a puni à lui seul les Yana Doko en inscrivant un triplé, et ce, avant même le terme de la première mi-temps. En difficulté dans le jeu, les hommes de Thierry de Neef ont subi les foudres de la sélection surinamaise qui a fait preuve d'un réalisme sans faille lors de la première période.
 

Du mieux en deuxième mi-temps


Si les Yana Doko n'ont pas réussi à réduire le score en seconde période, ils ont tout de même relevé la tête dans le jeu et ont réussi à s'offrir quelques situations intéressantes devant le but surinamais. Ils encaisseront un quatrième but assez sévère au vu de la nouvelle physionomie du match. L'entraîneur des Yana Doko, Thierry de Neef s'est montré déçu du résultat, mais pas abattu pour autant :

Nous voulions absolument remporter cette rencontre même si c'est vrai qu'il s'agit d'un match amical. Malheureusement, beaucoup de situations nous ont été défavorables. Ce que je regrette, c'est que nous ayons manqué de consistance dans notre performance. Nous avons joué par à-coups.


Concernant la question de la non-sélection de joueurs évoluant dans l'hexagone, Thierry de Neef a assuré dans un premier temps qu'il ne ferait pas de distinction entre ces derniers et les joueurs des championnats locaux. Le technicien explique ensuite que la sélection de Guyane ne pouvait pas disposer des joueurs qui évoluent dans l'hexagone puisque le match amical contre le Suriname n'entrait pas dans le "créneau FIFA" :

Je crois qu'il ne faut pas faire de différence. Le "club" Guyane est avant tout composé de joueurs guyanais. Qu'ils évoluent dans les championnats locaux ou en métropole, nous avons besoin de tout le monde [...] Il est clair que nous ne pouvions pas avoir de joueurs qui jouent dans l'hexagone pour ce match amical qui n'est pas dans un créneau FIFA, donc nous avons élargi la liste aux joueurs locaux. Pour les prochaines échéances, nous auront besoin de tout le monde.


La sélection de Guyane pourra donc compter sur ses meilleurs éléments jouant hors du département pour la prochaine échéance de la CONCACAF contre Anguilla le 7 septembre prochain. Il reste à Thierry de Neef et son staff trois semaines pour peaufiner les derniers réglages qui permettront aux Yana Doko de s'imposer dans ce match important.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play