Le procès en appel de Dominique Mangal

Le 20 septembre, le responsable de l’Union des transporteurs Guyanais comparaissait, suite à un accident mortel de la route en 2012. Le 14 février, un minibus scolaire a effectué un dépassement dangereux sur la route de Cacao. Le bilan est lourd : un mort. Un enfant de 10 ans, et plusieurs blessés.
Dominique Mangal est le chef d’entreprise à qui appartenait le véhicule. Un minibus de 9 places, alors qu’il y avait 14 enfants à l’intérieur et dont l’un des pneus était totalement lisse.
En première instance, Dominique Mangal avait été condamné à 2 ans de prison. Hier, le procureur a demandé la même peine, en appel.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live