publicité

Le projet Guyane : les 33 membres du comité de suivi étaient réunis

La réunion du comité de suivi du congrès des élus a eu lieu. Les membres du Front pour l'évolution statutaire, le KPLD et Trop Violans manifestaient la veille pour dénoncer un manque de transparence de la CTG.  Depuis, l'objectif de co-construction d'un Projet Guyane, semble prendre forme.

 

  • Kessi Weishaupt
  • Publié le , mis à jour le
Ils manifestaient la veille contre la tournure qu'avait pris la première réunion du comité de suivi du Congrès des élus et dénonçaient un manque de transparence de la CTG. Les membres du Front pour l'évolution statutaire, le KPLD et Trop Violans étaient autour de la table avec les élus de la collectivité pour la deuxième réunion à huis clos de la commission ad hoc. Et si le dialogue a tardé à se mettre en place, l'objectif de co- construction d'un Projet Guyane, semble prendre forme.
 

Plus de deux heures pour s'entendre 

La réunion a duré près de deux heures trente. Les 33 membres de la commission de suivi pour établir les bases d'un Projet Guyane étaient présents. Les élus de la CTG et les représentants des collectifs impliqués lors du Congrès des élus ont consacré les trois quarts du temps à tenter de s'entendre,
Gabriel Serville député de la 1ere circonscription explique :

"On a du mal à travailler, il n'y a pas de règles de fonctionnement, ni d'échéance"


Gauthier Horth conseiller territorial au sein de l'opposition commente :

"Beaucoup de cafouillage, la majorité estime que la présidence lui revient d'emblée. Les Guyanais ont le droit de savoir ce qui se passe"

 

 Une motion 


Quatre mois après le congrès des élus, et la signature d'une motion pour une révision des compétences de la Guyane, les résultats de la première commission n'ont pas été rendus public Mais si la rencontre du 12 février s'est soldée par un échec des discussions entre élus et collectifs, le travail semble désormais entamé...
Hélène Sirder  1ere vice présidente CTG satisfaite :

"Nous sommes maintenant d'accord déjà pour discuter du fond. Et on verra comment on avance" 


Yvane Goua porte parole Trop vvolans rassurée : 

"On est rassuré car il ya une nouvelle dynamique. Les 33 membres de cette commission vont plancher sur le Projet Guyane"


Reste que le temps presse l'objectif étant d'intégrer ce projet guyanais à la prochaine révision constitutionnelle voulue par Emmanuel Macron cette année.  La commission se réunira le 6 avril pour en rédiger le préambule. 
La commission de suivi du Projet Guyane s'organise





 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play