Qualité des eaux de baignade : où se baigner en Guyane ?

loisirs
Tortue luth sur la plage de Montjoly - Mai 2021
Retour à la mer ©Magali Soumet
La période des grandes vacances est propice pour piquer une petite tête dans nos nombreux cours d’eaux et criques. La qualité des eaux de baignade est très attendue chaque année. Cependant en raison de la crise sanitaire, les derniers relevés remontent à 2020.

Sept sites sont classés en zone rouge, c’est-à-dire que la qualité de l’eau est insuffisante. Il y en a quatre à Kourou : le lac Bois Diable où c’est de l’eau douce, les autres sont de l’eau de mer : plage Castor, celle Des Roches et la plage Pollux.

A Rémire-Montjoly, il n’est pas conseillé de se baigner sur les plages de Bourda, Gosselin et au Rorota. Seuls deux espaces ont une qualité suffisante et affichent la couleur orange, la plage des Hattes à Awala-Yalimapo et la crique Morpio à Iracoubo. Enfin un seul site est dans le vert, la crique Canceler à Sinnamary. 

Il n’y a pas de relevés s’agissant des lieux de baignades pour Cayenne. La situation est quasi équivalente dans les zones précitées par rapport à 2019, avec du vert pour la plage Caristan à Rémire-Montjoly et une excellente qualité  avec du bleu pour la crique Canceler, il y a deux ans.

Le classement du ministère de la Santé n’indique pas les causes et les pollutions éventuelles de la dégradation de nos eaux de baignades. Que ce soit dans les criques, les rivières et fleuves ou en bord de mer, profitez-en tout de même pendant ces vacances tout en n’oubliant pas les consignes de sécurité et de prudence.