publicité

"Or de Question" saisit la justice contre la Compagnie Montagne d'or

Le collectif "Or de question", saisit les tribunaux contre le projet de méga mine. Ce recours intervient deux mois après l'octroi d'un permis à la Compagnie Montagne d'or. Le collectif a en outre, déposé 7600 avis contre le projet d'exploitation aurifère à grande échelle.

Emplacement du futur site Montagne d'or © FB
© FB Emplacement du futur site Montagne d'or
  • José Charles-Nicolas
  • Publié le , mis à jour le

Cheval de Troie 


Le constat est amer, pour "Or de question". Malgré plus de 7600 avis, pour la plupart argumentés, déposés contre la Compagnie Montagne d'or, le projet continue d'avancer. Les nombreuses manifestations publiques, une pétition en ligne n'ont pas suffi, selon le collectif, pour infléchir la décision du commissaire enquêteur. Un permis d'exploitation a en effet, été accordé à la Compagnie russo-canadienne au lieu dit "Boeuf mort" à Saint-Laurent du Maroni. Aujourd'hui le collectif parle de passage en force et de stratégie d'infiltration. 

Nora Stéphenson porte parole collectif "Or de question" :

"C'est un cheval de troie pour que la compagnie Montagne d'or puisse installer plus facilement sa méga mine. Nous avons tous les motifs pour contester cet arrêté. Déjà le commissaire enquêteur choisi par le Préfet travaille aussi à la CTG (Collectivité Territoriale de Guyane), donc lorsque l'on connaît la position de la CTG, qui est pour, nous sommes obligés de contester la partialité des décisions. De plus sur 7600 avis donnés, seuls 5461 ont été retenus. Parmi les avis oubliés, celui très important de la Fédération des groupements nature et environnement partenaire historique. Pour toutes ces raisons , nous déposons ce recours " 


Un recours devant le tribunal administratif pour annuler le permis d'exploitation a été déposé devant le Tribunal administratif. Selon le collectif, l'exploitation du site "Boeuf mort" ne serait qu'un préalable au projet de méga mine. Il espère une plus forte mobilisation contre l'ensemble du projet dans les mois à venir. Il se dit prêt à faire l'usage de tous les recours légaux pour faire barrage au projet de méga mine d'or industrielle.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play