guyane
info locale

Raymond Cazal le pilote du Maroni : des voyageurs entre ciel et terre ( 4/5 )

portrait
Aérodrome Grand Santi
Aérodrome Grand-Santi ©MCT
Mercredi 27 Février, la rédaction TV de Guyane la1ere vous propose à 20H un magazine "Wey Amazone" consacré à Raymond Cazal le premier pilote de ligne d'origine Boni. Le peuple Boni est ce peuple descendant d'esclaves en fuite, qui a chèrement payé sa liberté. Portrait en cinq épisodes. 
Raymond Cazal aux commandes de son avion, transporte chaque jour une centaine de passagers. L'ouest de la Guyane, est un territoire en plein essor. En dix ans la population a triplé. Une forte croissance démographique qui nécessite des équipements, des infrastructures, des moyens en hommes, toujours de plus en plus importants. Faute de routes, face à la demande, les avions de Air Guyane sillonnent cette région, en long et en large.
 

Voyages intérieurs

 
Passagers Air Guyane
Voyages intérieurs ©MCT
Les passagers sont le plus souvent des habitués : ils sont enseignants, techniciens, commerçants, fonctionnaires, résidents…Les touristes également choisissent ce moyen de transport pour visiter le terroir Guyanais.
Un trafic ininterrompu…7 jours sur 7…de six à dix rotations par jour, les avions décollent et atterrissent par tous les temps. Dans l'avion, les passagers se partagent les 19 sièges disponibles.  

 

Passagers rodés 


Les résidents ont un tarif préférentiel. Les prix des billets n'ont pas augmenté depuis 2005. Seules les taxes sont élevées. Ces voyageurs, pour la plupart, sont des familiers.
Myriam Toulemonde
Myriam Toulemonde ©MCT
L’exemple de Myriam Toulemonde, directrice des services de la mairie de Grand-Santi, elle vit depuis 37 ans sur le Maroni. Cette ligne, elle l’emprunte plusieurs fois par mois. 
 

"J'ai l'habitude de voyager. Les vols dépendent beaucoup du professionnalisme des pilotes." 

 
Saint-Laurent
Saint-Laurent vue du ciel ©MCT

Danielle Aboikoni est enseignante à Grand Santi depuis deux ans. Auparavant elle vivait à Cayenne. Agée de trente ans, elle ne regrette pas son choix, de vivre dans l’ouest de la Guyane. Elle voyage régulièrement. Aujourd’hui elle se rend à Saint-Laurent, le chef lieu.

"Je vais souvent à Saint-Laurent. Je prends mes billets sur internet. Je préfère cela à 8H de pirogue" 



 
Gilberte Demailly
Gilberte Demailly ©MCT

Gilberte Demailly, vénérable grand-mère réserve ses billets longtemps à l’avance. Originaire de la commune de Saül, elle est retournée y habiter en 1982. Restauratrice, une semaine par mois, elle se rend à Cayenne pour se ravitailler.

"Moi je vais à Cayenne une fois par mois et je reste une semaine. Je reviens parfois avec un an de ravitaillement".

 

Chaque commune desservie par Air Guyane possède une agence. Air Guyane a recruté onze salariés à Maripasoula et deux à Saül. La compagnie entend doubler son activité dans les prochains mois. Elle attend que son agrément soit renouvelé par la collectivité territoriale de Guyane. 

Quant à Raymond Cazal, c'est bientôt le repos bien mérité. Dernier épisode ce mercredi 27 février : le retour aux sources, à la terre originelle.
 
Publicité