publicité

Recensement : la Guyane bat des records de croissance démographique en 2016 selon les territoires

Près de 270 000 habitants en Guyane au 1er janvier 2016. C’est le chiffre annoncé fin décembre par l’INSEE. Avec un taux de + 2,5 % / an, notre territoire bat toujours des records nationaux de croissance démographique. Mais il y a des différences importantes entre les communes. 

© DR
© DR
  • Laurent Marot /MCT
  • Publié le , mis à jour le

Près de 270 000 habitants en Guyane au 1er janvier 2016.C’est le chiffre annoncé fin décembre par l’INSEE. Avec un taux de + 2,5 % / an, notre territoire bat toujours des records nationaux de croissance démographique devancé seulement par Mayotte. Mais il y a des différences importantes entre les communes. Les populations de la CCOG et de la CACL augmentent rapidement, les communes des Savanes et de l’est progressent moins vite.


Croissance démographique concentrée 

De 2011 à 2016, la Guyane a gagné près de 32 mille habitants, c’est l’équivalent de la population d’une ville comme Matoury. Au 1er janvier 2016, on compte 269 352 personnes sur le territoire. Plus de 2,5 %/an depuis 2011.
L’Ouest et le Maroni sont les plus dynamiques : +3,4 % par an, 93 000 mille habitants au 1er janvier 2016. A Maripasoula, Papaichton et Grand Santi, la population croît de 6 % par an. A Apatou, plus 5 %. Saint Laurent augmente moins vite : + 1,6 % près de 44 mille habitants en 2016.


+ 2,6 % par an sur le territoire de la CACL

Autre région dynamique : le territoire de la CACL. Plus de 2,6 % par an, en clair : 138 000 habitants début 2016. La palme à Roura avec plus 8 % par an.
Puis Macouria et Rémire-Montjoly…plus de 5 % par an, Matoury est à + 2%. Avec + 1 % par an, Cayenne renoue avec la croissance démographique et passe le cap de 60 000 habitants.


Manque de dynamisme selon les territoires

Une région en stagnation : la communauté des communes de Savane.
+ 0,4 % par an entre 2011 et 2016. Kourou croît doucement, Sinnanamary, Iracoubo perdent des habitants.
Chute plus brutale encore à Saint Elie, qui passe de 420 habitants en 2011 à 147 en 2016.
Enfin, l’Est guyanais est peu dynamique : + 1 % par an. Saint Georges et Régina stagnent, Camopi et surtout Ouanary sont en croissance. Cette dernière est passée de 109 habitants en 2011 à 182 en 2016.

Boom démographique en Guyane

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play