guyane
info locale

Record de saisies de cocaïne en Guyane pour l'année 2019

trafic de drogue cayenne
Saisie de drogue
images d'illustration ©France3 région
Le phénomène des mules ne faiblit pas en Guyane, malgré un nouveau dispositif de lutte mis en place depuis bientôt un an. Les saisies de cocaïne ont encore atteint un record en 2019 selon un premier bilan des services de l’Etat. 25% de la cocaïne consommée en France transiterait par la Guyane.
La quantité de cocaïne saisie en 2019 en Guyane pulvérise son précédent record. Le territoire reste l’une des voies principales de transit de la drogue vers l’Hexagone.
... on est passé d'une 1,2 tonne à 1,350 tonne donc nous sommes en légère augmentation entre l'année 2018 et l'année 2019 ... annonce Marc Del Grande, le préfet de Guyane.


L'arrêté anti mules activé plus de 800 fois en 2019

1350 kilos de cocaïne saisis, soit 150 kilos de plus qu’en 2018, selon ce premier bilan. Des prises qui pourraient être encore plus importantes avec des moyens supplémentaires, comme le reconnaissent certains enquêteurs.
Face au flux incessant des mules qui ingèrent ou introduisent la cocaïne dans leur corps, l’Etat a choisi la dissuasion. Un arrêté préfectoral permet depuis près d’un an d’empêcher l’accès d’un voyageur à l’avion pendant trois jours si ses explications sont incohérentes... à partir de cet entretien des incohérences peuvent être facilement relevées par des questions très simples qui sont les premiers indices, les premiers faisceaux qui indiquent que le voyageur est quelqu'un qui veut passer des matières stupéfiantes ... explique Thibault Rebourg, chef du service de la police territoriale aux frontières.
Bloqués pendant trois jours, les mules sont obligées d’expulser la cocaïne de leur corps. Ce dispositif vise donc à désorganiser les filières de trafic.
L’arrêté anti-mules a été activé plus de 800 fois dans l’année, et n’a fait l’objet que de trois recours, dont le dernier a été rejeté cette semaine. Son effet dissuasif se confirme. 2500 à 3500 personnes ne sont pas présentées parce que le dispositif de prévention à l'aéroport Félix Eboué, l'arrêté anti-mules était en place spécifie le préfet.
Cet arrêté anti-mules est complété par d’autres dispositifs, encadrés par le parquet. Le représentant de l’Etat rappelle qu’un scanner millimétrique, permettant de repérer la drogue lorsqu’elle n’est pas ingérée, sera installé au plus tard en avril à l’aéroport Félix Eboué.

 
Publicité