Le recteur à la rencontre des personnels des établissements scolaires de Kourou

coronavirus
Le recteur d'academie à Kourou
©Jean-Gilles Assard
Rentrée des personnels dans les établissements scolaires de Guyane. Ce lundi matin le Recteur Alain Ayong Le Kama était en visite à Kourou dans un lycée et un groupe scolaire. Une reconnaissance sur le terrain dans un contexte spécial
Derniers ajustements avant la rentrée au Lycée Elie Castor de Kourou. Lundi 31 août, au matin, les personnels se préparent à une prise de contact en présence du Recteur. Dans cet établissement appelé à accueillir 1250 élèves, les enseignants ne sont pas tous rassurés. Au terme de 45 minutes de présence du responsable de l’académie, ils en sont au même point. 
 

Concernant le covid, nous n'avons pas suffisamment d'informations. Même-si nous avons bien reçu le protocole pour savoir ce que nous devons faire, je crains qu'avec les classes surchargées, on soit surchargé . De plus, la saison sèche et la chaleur qui arrivent dans les prochaines semaines, ne vont en rien arranger la situation.

Patrick COSSET Représentant syndical STEG UTG 


Une inquiétude apparemment bien canalisée car à aucun moment elle n’est remontée au recteur lors de sa présence aussi bien dans ce lycée ou encore au groupe scolaire Emile Nézes.
Le recteur et les enseignants
©Jean-Gilles Assard

Alain Ayong Le Kama face aux enseignants s’est voulu rassurant :    
 

Faites au mieux. C'est une situation totalement incertaine et chacun de nous doit faire au mieux.

Alain Ayong Le Kama, recteur d'academie


Visiblement le recteur a voulu enlever la pression d’une rentrée inédite pour les personnels de l’académie avouant même qu’il va falloir ajuster les procédures.
 

L'incertitude ne vient pas de ce que nous pouvons faire. Elle vient de la situation sanitaire. Cette dernière nous dicte la marche à suivre. Il faut donc ajuster les dispositifs au fur et à mesure des informations que nous recevons.

Alain AYONG LE KAMA Recteur de l’académie de Guyane


Et pour mieux résoudre les problèmes qui sont attendus dès ce mercredi, le recteur a délégué aux chefs d’établissement le pouvoir de réagir au plus vite afin de réaliser une rentrée intervenant dans un contexte sanitaire incertain.
 
Enseignants à Kourou
©Jean-Gilles Assard
Les Outre-mer en continu
Accéder au live