guyane
info locale

Réforme de l'éducation nationale : les syndicats toujours mobilisés en Guyane

conflit social
L'intersyncale en conférence de presse le 20 juin 2019 éducation
L'intersyncale en conférence de presse ©Guyane la 1ère
Cinq organisations syndicales de l'éducation nationale sont toujours mobilisées contre la réfome de l'éducation nationale. Cette intersyndicale compte réitérer la grève de la surveillance le 27 juin lors des épreuves du brevet des collèges.
 
L’Intersyndicale SNES, SNEP, SNUEP, SNETAP et CGT reste toujours mobilisée mais tient à préciser qu’il n’a jamais été question de mettre la pression sur les élèves pendant leur examen. Son combat c’est bien contre les réformes de l’éducation nationale lancées par le ministre Jean-Michel Blanquer.
La grève de surveillance lors des épreuves de philosophie du Baccalauréat lundi 17 juin dernier a été considérée comme un test positif par les 5 organisations de l’intersyndicale. Sarah Ebion Co-secrétaire académique du SNES-FSU Guyane :

"Nous pensons que c'est un coup d'essai parce que l'idée c'est de mettre la pression sur le ministère pour ouvrir des négociations. Ce n'était pas un contexte facile mais nous pensons que nous amorçons un mouvement qui devrait prendre de l'ampleur et de la puissance."

L’intersyndicale qui réunit 5 organisations envisage une seconde journée d’action le jeudi 27 juin lors du 1er jour du brevet des collèges. Une action conduite en même tant que la grève pour la fonction publique.
Ce vendredi 21 juin, l’intersyndicale organise une assemblée générale afin d’expliquer les raisons du maintien de la grève à 11h à la maison de l’Education.



 
Publicité