guyane
info locale

Réforme électorale : les modalités des inscriptions sur les listes ont changé

élections
Elections législatives à Remire-Montjoly en Guyane.
Elections législatives à Remire-Montjoly en Guyane. ©Myrna Glennie
De nombreux électeurs ont eu la surprise de se voir rayer des listes électorales. Depuis le 1er janvier 2019, la réforme électorale est en vigueur. Les maires décident de la réactualisation des listes gérées désormais par l’INSEE.
De nombreux électeurs ont eu la surprise de se voir rayer des listes électorales ce dimanche. Depuis le 1er janvier 2019, la réforme électorale est en vigueur. Les inscriptions sur les listes se font jusqu’à 6 semaines avant l’élection. Les maires décident de la réactualisation des listes gérées désormais par l’INSEE.
 

Responsabiliser les électeurs 

Les règles électorales ont changé depuis le 1er janvier. Elles ont prévu des mesures pour rapprocher les citoyens du processus électoral. La raison invoquée est la lutte contre l’abstention, afin de réduire le nombre de non-inscrits et de et de mal-inscrits. L'extension des inscriptions sur les listes électorales est prévue jusqu'à six semaines avant le scrutin et non plus jusqu'au 31 décembre. Pour voter aux Européennes, les citoyens, par exemple, avaient jusqu’au 31 mars pour s’inscrire. Cette réforme a renforcé les prérogatives du maire en lui confiant la responsabilité des inscriptions et des radiations. En conséquence, ils sont les seuls habilités à statuer. 


Des listes permanentes 

C’est la loi du n°2016-1048 du 1er août 2016  qui rénove les modalités d’inscription. Un répertoire électoral unique et permanent (REU) a été institué. Il est géré par l’INSEE (l’Institut national d’études statistiques et des études économiques), qui le réactualise en fonction des données délivrées par la mairie.
Cette réforme met fin au principe de révision annuelle des listes électorales. Elles sont désormais permanentes. Les listes seront établies par commune et non plus par bureau de vote. L’électeur radié peut former un recours administratif. La décision de la commission est notifiée dans un délai de deux jours.

 
Publicité