Le retour des tortues luths sur les plages de Guyane, un spectacle unique offert par la nature

environnement
Ponte des tortues plage de Montjoly
Fin de la ponte, la tortue olivâtre retourne dans l'océean
Les plages de Guyane comptent parmi les plus importants sites de pontes de tortues marines au monde. Tortues luth, olivâtre et verte, trois espèces menacées et protégées. En cette fin de période de ponte, il est encore possible d’admirer quelques tortues olivâtres tôt le matin.
 
La ponte des tortues sur la plage de Montjoly
La larme de l'effort
Les plages de Guyane comptent parmi les plus importants sites de pontes de tortues marines au monde.Tortues luth, olivâtre et verte, trois espèces menacées et protégées.  En cette fin de période de ponte, il est encore possible d’admirer quelques tortues olivâtres tôt le matin.
L’heure est au bilan pour les membres de l’association Kwata. Les protecteurs des reptiles observent une baisse des pontes des tortues Luth sur  les plages du centre littoral guyanais depuis 10 ans. Même constat pour les tortues olivâtres qui se font plus rares depuis 2 à 3 ans sur les plages de Cayenne et de Rémire-Monjoly
 

Un spectacle au rendez-vous

Des tortues olivâtres sur la plage de Montjoly
En cette période de ponte et d’émergence, presque chaque matin sur les plages, le spectacle est au rendez-vous, ici au niveau des plages des Salines à Montjoly, trois tortues olivâtres pondent devant des spectateurs comme à chaque fois émerveillés. Après avoir observé pendant près de 20 ans une augmentation continue des pontes de tortues olivâtres, les membres de l’association Kwata constatent un ralentissement voir une chute des pontes depuis 2/3  ans. Plusieurs hypothèses sont à l’étude, l’espèce menacée est difficile à étudier. 

"On s'est rendu compte avec un travail de marquage qu'il y avait des populations qui venaient pondre sur les plages et qui ne se mélangeaient pas. Elles ont un comportement différent, plus méfiant. Il y a beaucoup de tortues tuées par les chiens ou qui sont prises dans les filets". 

Benoit de Thoisy président de l’association KWATA


Les tortues en fin de cycle

Tortue sur la plage de Montjoly
Pondre, un gros effort pour la tortue
Pour les tortues luths, le phénomène de baisse des pontes s’observe depuis plus longtemps, quasiment 10 ans pour les plages de Cayenne et de Rémire, là aussi l’explication semble de facteurs multiples, peut-être est-ce la fin d’un cycle d’une population vieillissante ?

"Les tortues vieillissent et s'investissent moins dans le cycle de reproduction. Les sites sont également moins favorables avec beaucoup d'envasement et d'érosion. A cause de la fréquentation humaine, le sable se contamine avec des bactéries, il y a moins d'émergence". 

Benoit de Thoisy Président de l’association KWATA

Plage de Montjoly au petit matin le spectacle de la ponte des tortues
A ceci s’ajoutent les menaces immédiates, qu'elles soient animales ou humaines. Et il ne faut pas oublier l’impact néfaste du réchauffement climatique. Cette année l’association Kwata a observé 712 pontes de tortues luths, plus de 1870 pontes de tortues olivâtres et 32 pontes de tortues vertes. En termes de menace, 4 tortues ont été attaquées et 32 nids auraient été détruits par des chiens.
Le reportage de Guillaume Perrot :

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live