Révision de la PPE : à la recherche de nouvelles énergies pour alimenter le territoire

énergie
Le drapeau de l'Europe flotte à l'entrée de l'hôtel de la CTG
©CL
La révision de la PPE, la programmation pluriannuelle de l'énergie a été lancée. Cette révision s'inscrit dans la période 2019-2028. Il s'agit de prioriser les actions à mener afin de pourvoir le territoire guyanais en énergie.
Cette programmation opérationnelle doit évaluer les besoins de la Guyane entre 2019 et 2023 dans un premier temps avant une nouvelle phase de 2023 à 2028. Un plan duquel doivent découler des infrastructures de production d'énergie et s'agissant de notre département, d'extension de réseaux électriques. Un objectif à moyen terme, temps nécessaire aussi pour les réalisations d'étude.
Hélène Sirder 1ere vice présidente de la CTG précise :

"Nous avons comme objectif la mise en place des énergies renouvelables. Il nous faut adopter de nouvelles postures pour appréhender l'avenir"

 

De nouvelles sources d'énergie

La Guyane aujourd'hui importe 80%,de sa consommation énergétique, principalement des hydrocarbures. Parallèlement 60% de l'énergie électrique produite, est issue de sources renouvelables. Ajoutez à cela des besoins en électricité évalués à 2,5 % par an. D'ou l'idée de nouvelles sources d'énergie à la fois pérennes et facilement transportables. 
Patrick Faure préfet de Guyane ajoute : 

"Il n'y a aucune raison que nous ne puissions pas produire de l'électricité sans risque et dans des proportions importantes".


Cette révision de la programmation pluri-annuelle de l'énergie a permis de mettre en avant les actions prioritaires pour une meilleure couverture énergétique du département. 
Le reportage de Guyane la 1ère :

Les Outre-mer en continu
Accéder au live