Richard Ophion, dit Ritchie, figure du carnaval de rue guyanais, est décédé

carnaval guyane
Richard Ophion ©Proches du défunt
Richard Ophion, aussi appelé Ritchie, est décédé dans la nuit du 25 au 26 février 2022. Il avait 61 ans. Cet agent municipal de la commune de Roura était connu pour son appartenance au groupe carnavalesque Raban-Bonhomme. Un hommage lui a été rendu par le groupe Kassialata.

Richard Ophion, de son surnom "Ritchie", n’est plus. Le Cayennais est décédé à l’âge de 61 ans. Il aurait succombé à une crise cardiaque dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 février 2022. Ce mari et père de quatre enfants était agent municipal pour la commune de Roura. Il est décrit comme une figure importante de la ville, mais aussi comme un grand amoureux du carnaval de rue guyanais. Il a aussi été animateur pour les antennes de Gabrielle FM et de Radio 2000.

Un membre du groupe mythique Raban-Bonhomme

Ti Klod est un ami du défunt. "On a grandi ensemble, il habitait à Raban, moi à Mango", se rappelle-t-il. Les deux amis ont eu pour point commun leur rôle d’animateurs radio. Ils se sont également créé des souvenirs de carnaval. "C’était un figure très importante du groupe mythique Raban-Bonhomme. A l’époque, on faisait des chants assez osés et on avait des déguisements atypiques : des maires, des présidents, des personnages politiques", raconte Ti Klod.

Un jour, on passait devant le commissariat de police avec le groupe. A ce temps-là, on avait une chanson dédiée à chaque personnage publique. On s’est mis à chanter des chansons crues ! Les policiers ont chopé une dizaine de personnes pour nous placer en garde à vue. Finalement, le monde dehors a commencé à demander notre libération et on a été relâché. Aujourd’hui, on en rit. C’est l’un des souvenirs que je garde de lui.

Ti Klod, ami de Richard Ophion

Richard Ophion formait un duo de carnavaliers avec José Saint-Orice. "Ils s’habillaient en bébé avec des grandes couches-culottes, ou alors en sumo et ils faisaient des démonstrations dans la rue", se souvient-il en riant. Lors de ses dernières années de vie, Ritchie ne se rendait plus au carnaval tous les dimanches. Toutefois, il organisait des rencontres avec "les anciens" du quartier Raban au moment des jours gras. L’événement restait très important pour lui.

Un dernier hommage en musique

La disparition de Richard Ophion survient à cette période festive qu’il appréciait particulièrement. Le groupe Kassialata lui a rendu hommage dans l’après-midi du samedi 26 février. La prestation s'est tenue dans la commune de Roura, où il travaillait. Le maire de la commune, Jean-Claude Labrador, a d’abord pensé à annuler l’événement en respect au défunt avant de décider d’en faire un hommage, avec l’accord de la famille. Cette dernière était d’ailleurs en tête de cortège lors de cet hommage en musique.

D’après Jean-Claude Labrador, "[Richard Ophion] a beaucoup compté". Au cours de ses 30 années de service, il a mené de nombreuses actions pour la commune, dont l’organisation de tournois de football avec les jeunes Rouranais. "Il avait toujours un petit mot pour apaiser ceux qui avaient des difficultés", se souvient l’élu. Ritchie était aussi à l’initiative de divers projets municipaux. "Il était un peu sur tous les domaines, avec beaucoup de discrétion, je dirai", indique la maire de Roura.