publicité

Saint-Laurent : les habitants des Sables Blancs et des Vampires se révoltent après la suppression de branchements sauvages

A Saint-Laurent, des riverains mécontents ont érigé des barrages à l'entrée du quartier de Sables Blancs  pour protester contre une opération de coupure de branchements sauvages. Les Forces de l’ordre sont rapidement intervenues. Après négociation, une rencontre est prévue ce vendredi.
 

© E Léon
© E Léon
  • Maéva Myriam Ponet/Eric Léon/MCT
  • Publié le , mis à jour le
Aux environs de 11H ce jeudi, des riverains mécontents ont érigé des barrages à l'entrée du quartier de Sables Blancs et des Vampires, pour protester contre une opération de coupure de branchements sauvages, réalisée très tot le matin. Les Forces de l’ordre sont rapidement intervenues. Des échanges de pierres et de bouteilles se sont produits entre les gardes mobiles et quelques riverains.


Des barrages pour protester

Il est onze heures quand les premiers barrages sont érigés à l’entrée du quartier des Sables Blancs, à proximité du centre hospitalier.
Les riverains protestent contre l’opération de coupure de branchements sauvages d’alimentation en eau et en électricité. Une opération menée tres tot le matin, conjointement par la mairie, les Forces de l’ordre, EDF et la société guyanaise des Eaux
Ce quartier est réputé pour abriter un nombre important d’habitats informels. Cette semaine, deux départs de feux ont été signalés aux sapeurs pompiers. Pour la mairie il était urgent d’agir.


Quatre camions de gardes mobiles

© E Léon
© E Léon
Très vite, les Forces de l’ordre arrivent sur les lieux….Quatre camions de gardes mobiles dirigés par le sous-préfet.
Le représentant de l’Etat entame alors des négociations avec quelques riverains.
Après concertation, plusieurs propositions sont faites aux résidents. Mais en échange, il leur est demandé de lever les barrages immédiatement.
Face au refus, première sommation des Forces de l’ordre pour faire reculer les manifestants. Une trentaine de jeunes refusent ….et caillassent les gardes mobiles. Deux médiateurs du quartier réussissent à les ramener à la raison. Les barrages sont alors levés.
Ce vendredi à 15h00, riverains, élus, représentants de l'Etat et des sociétés de distribution d'eau et d'électricité se rencontrent à la Sous-Préfecture pour trouver des solutions d’urgence.
Barrages aux Sables Blancs

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play