Saint-Laurent : hausse de 50 % des saisies de fruits et légumes importés illégalement du Surinam

sécurité
Saisie de pétards surinamais
Une saisie de pétards en provenance du Surinam ©Guyane la 1ère
Ces dernières semaines, les douaniers de Saint Laurent ont fait de grosses saisies de fruits et légumes. Et sous les légumes, étaient cachés des centaines de kilos de pétards et de cigarettes de contrebande.
Le « pétard coco » venu du Surinam, de la poudre dans une noix de coco est interdit en Guyane car potentiellement dangereux. Tous les ans au Surinam, ces pétards très puissants font des morts.
Le 8 décembre, les douaniers ont saisi 235 kilos de pétards et fusées importés illégalement du Surinam.Tous interdits à la vente. Ils étaient cachés sous des bananes dans ce fourgon abandonné après une course poursuite avec les douaniers. Ce soir-là, un 2ème fourgon a été saisi sur la RN1. Se trouvaient également sous les légumes, 300 kilos de cigarettes, un trafic lucratif rappelle le chef de la brigade des douanes de Saint-Laurent, Thierry Massonie-Rouane :

"Ces cigarettes sont achetées au Surinam car elles sont négociées à bas prix, aux alentours de 15 euros la cartouche.  Des cigarettes revendues 30 à 40 euros la cartouche sur Cayenne ou Saint-Laurent par des vendeurs à la sauvette où des magasins qui sont complices."

Malgré un effectif limité, les douaniers multiplient les saisies. De la nourriture, du riz, des boissons et surtout des fruits et légumes. 38 tonnes saisies en 2017, 60 tonnes cette année, une goutte d’eau dans l’océan du trafic venu du Surinam. Les douanes évaluent à 120 fourgons chargés de fruits et légumes et autres marchandises revendues en Guyane. Ce qui représenterait une valeur  de 20 millions d'euros.
Les importations légales de fruits et légumes sont impossibles sur le Maroni, car il n’y a pas à Saint Laurent de Poste d’Inspection Frontalier pour délivrer les certificats de conformité phytosanitaires.
Un projet est en cours mais à 250 kms de là, au port de Dégrad Des Cannes.

Le reportage de Guyane la 1ère