Saint-Laurent : incendie d’origine criminelle au collège Arsène Bouyer d’Angoma dans la nuit du 18 mars

incendies
Un incendie détruit le bâtiùment de l'entrée du collège Arsène Bouyer d'Angoma
Un incendie détruit le bâtiùment de l'entrée du collège Arsène Bouyer d'Angoma dans la nuit du 18 mars 2022 ©Eric Léon
Cette nuit, un incendie s’est déclaré au collège Arsène Bouyer d’Angoma. Il serait d’origine criminelle.

 Consternation à Saint-Laurent-du-Maroni avec ce feu dans un des collèges qui a entrainé la destruction d’une partie d’un bâtiment à l’entrée de l’établissement. Il s’agirait probablement d’un acte criminel.

Incendie au collège Arsène Bouyer d'Angoma dans la nuit du 18 mars 2022
Incendie au collège Arsène Bouyer d'Angoma dans la nuit du 18 mars 2022 ©Eric Léon

Le président de la Collectivité territoriale, Gabriel Serville, a réagi dès cette nuit fustigeant :                                                                                                                                               "Je condamne fermement cet acte hautement méprisable et d’une lâcheté inouïe, perpétré dans un lieu de savoir et d’apprentissage, où toute une génération de jeunes saint-laurentais vient préparer son avenir. "

Et de poursuivre : 

"Les auteurs de cet incendie – qui je l’espère – seront rapidement appréhendés, devront répondre de leurs actes."

Heureusement aucune victime n’est à déplorer.

Cet événement dramatique intervient après de nombreuses exactions dans un autre collège de la ville, celui de Paul Jean-Louis situé au quartier Vampire. Le personnel a même été pris à partie et s’est mis ce vendredi en droit de retrait. Depuis plusieurs jours des actes de violence et de vandalisme se multiplient. Les enseignants réclament un renfort des forces de l’ordre pour les entrées et sorties des élèves et le renforcement de la clôture du collège et surtoutun étoffement des effectifs dans un établissement qui compte 1200 élèves sur les 900 prévus.