Saint-Laurent : joies et peines de Mathis 10 ans qui fait sa première rentrée au collège

éducation
Mathis
Près d’une soixantaine d’élèves ont fait leur rentrée en 6ème ce lundi au collège Cécile Cheviet de Saint-Laurent. Un moment important pour les nouveaux admis dans le secondaire et pour leurs parents. L'exemple de Mathis 10 ans, qui a fait sa première rentrée au collège.
 
Près d’une soixantaine d’élèves ont fait leur rentrée en 6ème ce lundi au collège Cécile Cheviet. Un moment important pour les nouveaux admis dans le secondaire et pour leurs parents. Une découverte pour ces élèves. Mathis 10 ans, a fait sa première rentrée au collège.


La rentrée de Mathis

Mathis
Mathis 10 ans, a effectué sa rentrée en classe de 6e, un autre univers pour lui. Anxieux, inquiet, tout est nouveau. Il vient de l'école primaire, le collège, c'est le passage à l'adolescence. C'est le signe qu'il grandit. Accompagné de sa maman, il espère retrouver ses anciens camarades, ses repères.
Ils arrivent un par un. Alors, Mathis retrouve le sourire 

"Je n’avais pas envie de venir au collège, mais comme j’ai retrouvé mes copains tout va bien"

 
Mathis
Lisa maman de Mathis
Lisa, sa maman, est soulagée. Son fils a retrouvé sa sérénité.

"Tout va changer pour lui, c'est un nouveau monde, une nouvelle école, de nouvelles classes, de nouveaux professeurs, ça va mieux car il est avec ses camarades".


Un accueil bienveillant 

7h30, c’est l’appel. Les classes de 6ème sont appelées en premier. Mathis en fait partie. Il se dirige vers sa classe, sans un regard vers la foule des parents. 
Lisa dépitée : 

"Il est parti, il n’a même pas fait attention à moi".


A chaque rentrée, une attention particulière est apportée aux nouveaux arrivants de ce collège. Une façon pour la direction de mieux accompagner les admis en classe de 6ème dans la bonne humeur.
Marie-Line Cotonea directrice de l’établissement du collège Cécile Cheviet  explique: 

"Notre effort c’est de les accueillir avec bienveillance. Ils ont un souvenir de primaire, là ils passent un palier. On essaie de les aider à passer ce palier. En étant dans l’écoute mais aussi il faut qu’ils comprennent qu’il faut faire des efforts."

 
Le jeune Mathis découvre ses nouvelles salles de classe, un emploi du temps avec un nouveau rythme scolaire. A sa première récréation, c’est l’occasion pour lui de se faire de nouveaux camarades. Un environnement bien loin de ce qu’il a connu dans sa petite école l’an dernier.
Chaque année, près d’une soixantaine d’élèves sont accueillis au collège Cécile Cheviet de Saint-Laurent du Maroni.
 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live