guyane
info locale

Saint-Laurent : un rêve en commun pour Moralles et Fabienne celui de devenir médecin

portrait
Morales Adamé et Fabienne Tacita
Morales Adamé et Fabienne Tacita collégiens ©CL/CP
Ils habitent l'ouest de la Guyane à Saint-Laurent, Moralles et Fabienne sont collégiens et nourrissent un rêve : celui de devenir médecin. Avec leurs mots, ils nous expliquent comment ils comptent parvenir à leur but. Paroles de jeunes.
Dans la cour du collège Arsène Bouyer d'Angoma à Saint-Laurent, quelques élèves sont réunis. Ils ont entre 12 et 14 ans, chacun parle de ses rêves d'avenir : cuisinier, sage femme, steward, pilote, professeur... ces collégiens expriment avec plus ou moins de conviction leurs envies de réussite professionnelle.
Moralles Adamé et Fabienne Tacita ont le même objectif : ils veulent être médecin.


Moralles veut être un médecin spécialisé en technologie

Le collégien sait précisément ce qu'il veut faire pour réaliser son rêve d'être médecin en technologie. Il s'est construit un chemin et s'y tient. Première étape s'améliorer dans toutes les matières et "pas seulement les maths" comme il dit, maîtriser plusieurs langues est important notamment l'anglais.
Pour réaliser son rêve, Morales s'applique encore plus que les autres. Il souffre d'albinisme et doit surmonter un handicap visuel. Il ne se laisse pas démonter par sa différence et veut en faire une force. En toute circonstance, il garde son calme comme le font les médecins qui doivent subir de fortes pressions.
Ecoutez-le : 

Fabienne, une future médecin légiste

A 13 ans, Fabienne est en 3ème et s'exprime avec beaucoup de maturité. A la croisée de plusieurs cultures, elle parle cinq langues le français, le néerlandais, l'anglais, le taki taki et le djuka. Pour elle son avenir professionnel est tracé. Elle fera de longues années d'études pour devenir médecin légiste. La collégienne veut étudier les "causes de la mort". Elle pense que c'est un travail qui est bien payé.
Fabienne aime l'école, apprendre n'est pas une difficulté pour elle et cela ne l'empêche pas du tout de s'amuser, chanter et lire. L'école est le moyen de préparer "futur" comme elle le dit alors Fabienne travaille bien.
Ecoutez la
Publicité