publicité

Saint-Laurent : Un village des associations pour la 13è édition de la commémoration de l'abolition de l'esclavage

A Saint-Laurent, le mois de la commémoration de la seconde abolition de l’esclavage en Guyane rassemble plusieurs associations. L’une des nouveautés de cette édition est le village de l’abolition qui fédère l’ensemble des festivités sur un seul site. 

Des panneaux racontent l'histoire de l'esclavage © FD
© FD Des panneaux racontent l'histoire de l'esclavage
  • Eric Léon/CL
  • Publié le , mis à jour le
Dans ce village de l’abolition aux abords du chapiteau municipal, plusieurs ateliers sont proposés aux visiteurs pour découvrir le savoir-faire des différentes ethnies présentes, comme par exemple l’atelier de confection du Pangi, un pan de tissu qui s’enroule autour de la taille et recouvre les jambes. Ou encore l'atelier du Maraca, un instrument de percussion fabriqué avec les calebasses.
Ce village constitue une nouveauté, une première pour la ville de Saint-Laurent organisatrice de cet événement. Un lieu fédérateur pour les artisans, les associations,  les artistes, et où les habitants pourront se retrouver comme le précise Abdu, du service événementiel de la mairie :

"Cela permet de mettre une dynamique, de faire en sorte que cela soit le point central de la commémoration..."

Le prochain temps fort de ce village aura lieu le 25 mai prochain, lors de la soirée intitulée  « Tanbou Pou Swé ». Un rassemblement dansant autour du tambour.

Le reportage de Guyane la 1ère
Le village de la commémoration de l'abolition de l'esclavage à Saint-Laurent



 

Sur le même thème

  • esclavage

    Christiane Taubira pour une juste réparation de l'esclavage

    Invitée de "Mayouri info" Christiane Taubira, porteuse de la loi du 21 mai 2001 sur la reconnaissance de la traite négrière et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité a insisté sur la nécessité de faire mieux connaître cette période de l'histoire sur l'ensemble du territoire national.

  • esclavage

    L'ouvrage " Mes météores " mis en scène

    Dans le cadre des manifestations commémoratives de l’abolition de l’esclavage, il y avait dimanche soir à l’Encre. Une lecture-spectacle du livre des mémoires de Christiane Taubira, sur une loi qui a reconnue la traite et l'esclavage comme crimes contre l'humanité.  

  • esclavage

    Rémire : Hommage aux marrons de la liberté

    En ce 10 juin,  de nombreux officiels,  dont Jean- Marc Ayrault, ancien premier ministre et président de la future fondation pour la mémoire de l’esclavage, ont procédés au traditionnel dépôt de gerbe au pied de la statue des marrons de la liberté à Rémire - Montjoly.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play