publicité

Saint-Laurent : la violence des jeunes monte d'un cran

Depuis quelques mois, à Saint-Laurent, des adolescents caillassent et passent à tabac des gens à vélo ou à pied en pleine ville lorsque la nuit tombe. Ce phénomène semble s’être intensifié ces derniers jours avec des agressions quasi quotidiennes. La gendarmerie a intensifié ses patrouilles.

Les gendarmes en patrouille à Saint-Laurent en Guyane (illustration) © Guyane La 1ère
© Guyane La 1ère Les gendarmes en patrouille à Saint-Laurent en Guyane (illustration)
  • guyane 1ère
  • Publié le
C‘est un phénomène récent et violent qui inquiète les autorités et la population à Saint-Laurent du Maroni. Depuis quelques mois, des adolescents, souvent âgés de moins de 15 ans, caillassent et passent à tabac des gens à vélo ou à pied en pleine ville lorsque la nuit tombe. Ce phénomène semble s’être intensifié ces derniers jours avec des agressions quasi quotidiennes. Ces agressions de sportifs sur le bord de route ont lieu dans le centre-ville, au niveau de la route Saint-Maurice et des quartiers alentours. L'inquiétude des habitants du quartier est très grande. Face à cette violence, les gendarmes ont mis en place des patrouilles quotidiennes à l’heure à laquelle les agressions ont généralement lieu. 

Le reportage d'Alice Lauréat et Eric Léon
La violence des jeunes augmente à Saint-Laurent



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play