publicité

Salon de la beauté : A bas les diktats de la beauté

À Cayenne, un salon sur le thème de la beauté, à la salle du Zéphyr à refermé ses portes. Il avait pour objectif de mettre la lumière sur tous les acteurs qui évoluent dans le domaine de l’esthétique. Plusieurs exposants étaient présents.  

© O. Cartesse / M. G
© O. Cartesse / M. G
  • Ocelia Cartesse / M.Gritte / PN
  • Publié le , mis à jour le
 Linda est intéressée par le salon de la beauté où elle découvre les nombreuses offres proposées :

"On a plein de choses en nous, le problème c'est que l'on ne voit que le négatif ".

Linda revient de loin. Elle a suivi un programme réservé aux personnes en situation de surpoids ou encore d’obésité. Aujourd’hui, elle raconte sa métamorphose :

" Je suis quelqu'un de bien, je suis jolie, bon j'ai un ou deux kilos en trop mais ce n'est pas grave, je suis jolie et j'ai plaisir à discuter avec les gens ".
 

Les exigences de performances esthétiques se sont multipliées. Elles ciblent principalement le poids des individus.
Après trois semaines de suivi, linda voit les choses différemment.

" Ce n'est pas la perte de poids qui est le plus important, c'est prendre conscience de qui on est ! Je suis moi et je me conçois Moi, je ne veux pas être celle dont l'image est comme ça ou celle que l'on croit qu'elle est comme cela, non je veux être Moi ".
 

Trop grosse, trop maigre, jamais comme il faut, les injonctions frustrent et complexent.
Alim est énergéticien, avec son outil, il apprend à calmer le mental.
          Alim,

" La plupart du temps ce sont les pensées qui circulent et c'est cela qui provoque tout ce charabia que l'on a autour de nous qui empêche les gens d'être bien ".

" L'appareil en fait, travaille sur les ondes et les fréquences du cerveau, les ondes alpha, thêta, beta, gamma etc..Et par exemple, on prend quelqu'un qui a beaucoup de pensées qui circulent, on va mettre en place, un programme qui travaillera sur les ondes thêta, les ondes de la méditation ".
 

© O. Cartesse / M.G
© O. Cartesse / M.G
Soucieux de diversifier son public, la mode s’empare des physiques hors norme : mannequin trans, ou de très grande taille.
On assiste de plus en plus à un éclatement des modèles de référence. Pour exemple, la chanteuse américaine Alicia Keys a décidé de renoncer à toute forme de maquillage, pour dénoncer les diktats de la beauté.
 
Salon de la beauté : A bas les diktats de la beauté

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play