guyane
info locale

Santé : les moyens de lutte contre la papillonite

santé
Santé : les moyens de lutte contre la papillonite
©Jean-Gilles Assard
La papillonite, elle a refait son apparition à Kourou depuis le mois d’août. Le papillon cendre comme nous l’appelons chez nous est à l’origine de terrible démangeaison. Un phénomène qu’il faut prendre enrayer rapidement.
Les cérémonies de la Toussaint à Kourou ont été perturbées par les papillons cendres. Leurs fléchettes urticantes ont incommodé bon nombres de personne, obligeant la fermeture d’un groupe scolaire. Une présence d’Hylésia Métabus 3 mois après une 1ère éclosion. Marina Ciminéra connaît bien le lépidoptère pour avoir écrit une thèse en 2017.
Marina Ciminera, Docteur en biologie :

"Le papillon va avoir une durée de vie d'une semaine, il va pondre ses oeufs, et en fait, il a un cycle de développement qui passe par 7 stades larvaires pendant lesquels la chenille va grandir."

Contrairement aux croyances le papillon cendre ne se reproduit pas uniquement dans la mangrove. La chenille aime aussi les arbres fruitiers type mombin goyavier en autres. On recense une trentaine de variétés ou l’on peut la trouver pour la détruire.
Marina Ciminera, Docteur en biologie :

"Typiquement c'est très simple de détruire une plaque de chenilles, on utilise de l'eau savonneuse que l'on va disposer sur les chenilles, et en fait cela va boucher les pores respiratoires des chenilles, et les tuer."

Une surveillance qui est l’affaire de tous. Sous peine de connaître des pullulations fréquentes et de plus en plus importantes. Les communes de Sinnamary et Iracoubo ont mis des années à se débarrasser du mal. La destruction des chenilles et la mise au point de ce canon à chaleur dérivé d’un chauffage radiant équipé d’un projecteur se sont montrés bien plus efficace que les pièges à base d’eau savonneuse.
Charles Bergère,Technicien Cadre de Vie Commune de Sinnamary :

"C'est un système mobile qui peut se multiplier et en fonction du nombre de quartiers, d'épidémie, c'est beaucoup plus simple et les agents sont protégés dans les véhicules et peuvent travailler tranquillement."

Voilà 5 ans que les papillons ont disparu de ces communes rappelons que les démangeaisons peuvent être insupportables pour certains et en particulier pour les nourrissons.
©J.G Assard
Publicité