Coronavirus : un contrôle routier et sanitaire à Iracoubo

coronavirus les savanes
Contrôle de la fièvre au barrage routier près du pont d'Iracoubo
Contrôle de la fièvre au barrage routier près du pont d'Iracoubo ©Jean-Gilles Assard
A Iracoubo, à l’instar de Régina, un point de contrôle routier a été installé depuis 1992. Sa mission était à l’origine le contrôle de l’immigration et les trafics en tout genre. Depuis le début du mois, il contribue aussi à la limitation de la propagation du virus.
Iracoubo et son point de contrôle routier. Installé depuis 1992, une brigade de la gendarmerie vérifie l’identité de tous les voyageurs venant de l’ouest ou de l’est du pays.
Le point de contrôle à Iracoubo
Le point de contrôle à Iracoubo ©Jean-Gilles Assard
Depuis le mois de mars et la crise sanitaire la mission des forces de l’ordre a bien changé explique le Lieutenant David Rachon, Commandant du point de contrôle routier d’Iracoubo :
 

... La lutte principale était l'immigration irrégulière, dans ce contexte particulier du Covid on est passé plus à un contrôle du respect de l'arrêté préfectoral concernant le Covid-19...

Le point de contrôle d'Iracoubo
Les équipes au point de contrôle à Iracoubo ©Jean-Gilles Assard
Depuis le 4 juin le personnel de la sécurité civile et les pompiers relèvent la température de tous les passagers des véhicules des personnes se rendant vers l’ouest.
Fabienne Othily, infirmière à la PMI d’Iracoubo :

Si une température est anormale, le questionnaire est approfondi sinon la personne poursuit sa route...


Le questionnaire, outre l’identité des personnes, doit être renseigné quant à la nature des symptômes ressentis et la date de leur début. Un contrôle qui depuis 28 ans divisent les conducteurs qu’ils soient d’ailleurs ou de la commune. Pour certains, il n'y pas le choix, il faut faire avec mais d'autres en ont assez de présenter les mêmes pièces de répondre aux mêmes questions sans efficacité.
Contrôle sanitaire à Iracoubo
Contrôle sanitaire à Iracoubo ©Jean-Gilles Assard
Un avis tranché surtout depuis l’émergence du virus dans 18 communes sur 22 . N’a-t-on pas trop attendu pour l’empêcher d’atteindre l’ouest ?
Lieutenant Sébastien Vasse, chef de la mission d’appui en situation de crise Sécurité Civile Préfecture de Guyane :
 

... Sur la partie ouest il n'y avait pas d'affolement au départ puisque la propagation était surtout très importante sur Saint-Georges et sur Camopi et c'est venu beaucoup plus tard sur Cayenne. Je pense que les autorités ont bien pris la décision au bon moment. A partir du 4 juin nous nous sommes mis en place. Hier nous avons fait le passage de 580 véhicules et de 917 personnes...


Reste que l’ouest est aujourd’hui touché. On recense plus d’une centaine de cas diagnostiqués depuis le déconfinement en Guyane.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live