publicité

Cyclisme : Yannis Cidolit remporte le Grand prix des savanes

La finale du Grand Prix des Savanes a été fidèle à ce que l’on pouvait espérer d’un rendez-vous aussi important. Sur les 77 coureurs encore en lice, 72 se tenaient en moins de 2 minutes, autant dire que décrocher la tunique jaune finale était un objectif à la portée de plusieurs clubs. 

1 Yanis Cidolit de Madinina Bikers, 2 Javier Cruces Niesves de Sinnamary et 3 José Diaz Espita de Macapa © Myrna Glennie
© Myrna Glennie 1 Yanis Cidolit de Madinina Bikers, 2 Javier Cruces Niesves de Sinnamary et 3 José Diaz Espita de Macapa
  • Karl Sivatte/CL
  • Publié le , mis à jour le
Déshabiller Yannis Cidolit du Madinina Bikers de sa tunique jaune, voilà l’objectif fixé par les directeurs sportifs à leurs coureurs au départ de Sinnamary.
Pour boucler cette 2e édition du Grand prix des savanes entre Sinnamary, Iracoubo et Kourou, pas moins de 147 km étaient au programme du peloton. En ligne de mire, le plus beau des maillots, celui que Cidolit a endossé depuis le prologue vendredi soir.
La dernière journée de course a été animée, disputée et riche en attaques. Les plans de course des différents clubs ont pu être développés mais il aura fallu une belle vigilance du Madinina Bikers, club de Cidolit pour contrer les escarmouches et velléités de fuite. Les sociétaires du VCK, de l’ECG ou encore de l’USL Montjoly pour ne citer que ceux-là ont tout tenté pour ébranler et déstabiliser le leader.
Dès les premiers kilomètres, les plans de course se mettent en place, des escarmouches, des tentatives de fuite mais pas de bon de sortie. Les hommes du capitaine Hervé Arcade entendent protéger au mieux leur leader. Au demi-tour à Iracoubo, Jean-Michel Clet de l’ECG EDF/SGDE compte 29 secondes d’avance sur le peloton. Le fuyard reçoit le soutien de Loïc John de l’ECG Nofrayane et Patrice De Nays Candau du CDSM. Ce petit groupe de trois hommes ne pourra pas s’extirper davantage, la faute à un vent de face et la vigilance du VCS et du Madinina Bikers. Ces deux formations roulent alors de concert pour protéger leurs deux premières places au général.


James Grinville du VCG s’impose à Kourou

Et c’est dans le circuit autour de Kourou que les attaques ont fusé. Le VCK, l’USL Montjoly et l’ECG tentent encore de casser le rythme trop favorable au leader au sein du peloton. Malgré des attaques répétées, en leader Yannis Cidolit et son team résistent. Et dans le deuxième tour de circuit, Cidolit prend les choses en main, seul, face à l’adversité il prend ses responsabilités et contrôle les affaires. Maillot sauvegardé à quelques centaines de mètres de la ligne d’arrivée, le leader au général se contente de rester dans la roue et accompagne le petit groupe jusqu’à la ligne. Au final, victoire de James Grinville  du VCG devant Xavier Nieves du VCS, la troisième place revient à Myron Stanis de l’ECG.
1 James Grinville du VCG 2 Javier Cruces Nieves du VCSinnamary 3 Myron Stanis de l'ECG © Myrna Glennie
© Myrna Glennie 1 James Grinville du VCG 2 Javier Cruces Nieves du VCSinnamary 3 Myron Stanis de l'ECG
Quant au général, victoire de Yannis Cidolit du Madinina Bikers, le second rang revient à Xavier Nieves du VCS, le podium est complété par Jose Diaz Espitia de la JC 231 du Robert en Martinique.
Un constat partagé par les staffs techniques, le niveau est en train de monter au fil des semaines et de la saison. L’allure sur ce 2e Grand prix des savanes est une belle évaluation pour les projets d’une saison qui s’annonce haletante.

Le reportage de Guyane la 1ère
Victoire du martiniquais Yannis Cidolit au Grand prix des savanes

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play