guyane
info locale

Le Centre Spatial Guyanais face à l'enjeu de la modernisation

spatial kourou
Le chantier Ariane 6
Le chantier Ariane 6 ©Jean-Gilles Assard
Le Centre Spatial Guyanais va se lancer dans une entreprise de modernisation de ses infrastructures. Une nécessité au vu des enjeux concurrentiels mondiaux très élevés notamment face à l'industrie spatiale américaine.
Le Centre Spatial Guyanais doit impérativement se moderniser pour faire face à la concurrence, notamment américaine. Les infrastructures à terminer pour les lancements d’Ariane 6, le futur lanceur lourd d’Arianespace, nécessitent des budgets importants. Et c’est cette semaine que les budgets demandés seront acceptés ou refusés par le conseil ministériel de l’agence spatiale européenne (ESA) qui se réunit à Séville, en Espagne, les 27 et 28 novembre.


Une modernisation globale impérative au CSG

L’agence spatiale européenne, l’Esa, souhaite augmenter son budget pour rester dans la course et de fait, il faut moderniser le CSG rapidement et c'est ce qu'explique, Anne-Marie Clair, la nouvelle directrice du CSG de Kourou :
... il faut moderniser nos infrastructures, remettre à niveau nos radars, nos stations de réception, faire arriver le numérique au sein du CSG  ... le digital c'est aussi de nouvelles façons de travailler, d'interfacer les uns avec les autres et cela va réinterroger nos façons de faire et nos modes opératoires...

Anne-Marie Clair, directrice du CSG

Jean-Yves Le Gall, président du Cnes – l’agence spatiale française – et président du conseil de l’Esa, laisse clairement entendre qu’un travail important a été effectué en amont du conseil ministériel de l’Esa pour que les budgets attendus soient effectivement accordés :

Jean-Yves Le Gall, président du CNES

Le budget demandé serait de 12,5 milliards d’euros, c’est le montant évoqué par Jean-Yves Le Gall lors de son audition au Sénat le 29 octobre dernier.
 
Publicité