Coronavirus : à Kourou les restaurants et les bars cherchent un nouveau souffle

coronavirus kourou
Réouverture restaurant Kourou
La vie reprend son cours pour les restaurateurs et les tenanciers de bar. A Kourou comme ailleurs, l’attente d’une autorisation de réouverture a été longue. Depuis une semaine, la population peut de nouveau, fréquenter restaurants et bars. 
La vie reprend son cours pour les restaurateurs et les tenanciers de bar. A Kourou, comme ailleurs sur le territoire, l’attente d’une autorisation de réouverture a été longue. Depuis une semaine, la population peut, de nouveau, fréquenter restaurants et bars. 


Une lente reprise

Dans ce bar de Kourou les clients retrouvent petit à petit leurs habitudes après 3 mois de fermeture. Et ce n’est pas le patron qui va dire le contraire, lui qui dans un 1er temps a fait des travaux pensant à une reprise rapide. Mais très vite, l’angoisse de ne pas s’en sortir qui a pris le dessus. Alors une semaine après la réouverture, il peut souffler. Gagner contre le virus et remonter la pente financièrement. Outre le chômage partiel, heureusement la structure a pu bénéficier de l’aide de la Collectivité territoriale de Guyane, mais elle s’arrête à la fin de ce mois de juin. 
Florent Macé co-gérant d'un bar
Florent Macé co-gérant du bar des Sports
Florent Macé co-gérant du Bar des Sports soulagé :

"L'important c'était d'ouvrir pour que la vie reprenne le dessus sur le Covid-19"


Système D et vente à emporter

C’est encore timide comme en témoigne la fréquentation des restaurants du front de mer. La vente de repas à emporter a permis à certains de limiter les dégâts. Comme Sandra Brito, elle a lancé son enseigne le 16 mars la veille du confinement. L’obligation de fermeture a été reçue comme un coup de massue. 
Sandra Brito propriétaire restaurant Amazonia 
Sandra Brito propriétaire restaurant Amazonia 
Sandra Brito propriétaire restaurant Amazonia se rappelle :

"Le confinement a été un vrai coup dur, mais là les clients reviennent progressivement."



A l’image de Joceline, son restaurant est l’un des plus fréquenté de Kourou. Le retour des clients lui redonne espoir après une période compliquée.
Joceline Tony propriétaire du restaurant l’Aigrette Bleue 
Joceline Tony propriétaire du restaurant l’Aigrette Bleue 
Joceline Tony propriétaire du restaurant l’Aigrette Bleue précise : 

"C'est vraiment difficile, mais on espère pouvoir retrouver une activité normale " 



Reste à savoir ce qu’il en sera dans les semaines à venir au vu de la propagation du virus sur une grande partie du territoire. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live