Covid-19 : pas de pass sanitaire mais un contrôle renforcé de l'entrée au Centre hospitalier de Kourou

coronavirus kourou
L'accueil du CHK
©J-G. Assard
Le pass sanitaire devait débuter ce mercredi mais le ministre de la Santé a repoussé son application à la fin de l’état d’urgence sanitaire dans l’outre mer. Reste qu’à Kourou au Centre hospitalier, un contrôle d’accès à l’hôpital est de nouveau à l’ordre du jour.

Le pass sanitaire devait débuter ce mercredi mais le ministre de la Santé a repoussé son application à la fin de l’état d’urgence sanitaire dans l’outre mer. Reste qu’à Kourou au Centre hospitalier on ne parle pas de pass sanitaire mais un contrôle d’accès à l’hôpital, est de nouveau à l’ordre du jour. Revoilà la tente abritant le personnel chargé du contrôle à l’entrée du Centre Hospitalier de Kourou. Elle avait disparu à la fin de la 1ère vague de Covid. Dernier rappel des consignes à la veille de la mise en place de l'opération. Selon la direction de l’établissement, le but aujourd'hui n’est pas de refuser l’accès mais de mieux le sécuriser.

Ce que l'on cherche, c'est la plus grande sécurité à la fois des personnels, des patients et des consultants. Ce que nous mettons en place, c'est une structure souple pour accueillir tout le monde à l'hôpital

Bernard Roehrich directeur par Intérim du Centre hospitalier de Kourou

 

Mode d'emploi

Le CHK
Comme à Cayenne, l'épidémie de Covid-19 a obligé à réorganiser tous les services ©J-G. Assard

Résumons, vous êtes vaccinés ou porteur d’un test négatif de moins de 72 heures, vous accédez aux aux urgences, aux consultations ou visite d’un proche sans autre formalité. Dans le cas contraire, il sera proposé dans la foulée d’effectuer sur place un test antigénique. "Et si vous n’acceptez pas" :

Vous ne serez pas testé. En revanche, on vous donnera la possibilité d'être soigné mais avec des équipements de  protection. Les soins, on les fera mais avec une sécurité optimale pour les personnels et les patients. 

 Mosa Tsafehy directeur médical de crise  

Ce dispositif sera maintenu pendant toute la durée de la 4ème vague de l’épidémie. Sa durée dépendra également des décisions du gouvernement quant à l’avenir du pass sanitaire. En attendant, il ne concerne pas le personnel de l’établissement.