Immersion avec les Forces Armées en Guyane

sécurité kourou
saramaca
©Karl Constable
Opération SARAMACA, c’est le nom de code d’un exercice d’entrainement auquel participent, depuis mercredi, 200 militaires du 9ème RIMa (Régiment d’Infanterie de Marine).
Un pays en crise et déstabiliser par une pandémie ! Des groupes armés hostiles, des expatriés français à récupérer puis à évacuer : c’est le scénario de l'exercice militaire auquel nous avons assisté.

Avec la protection du CSG et la lutte contre l’orpaillage, la gestion de la Zone de Responsabilité Permanente, c’est le 3ème volet de la mission des Forces Armées en Guyane.
 
saramaca
©Karl Constable

Il faut savoir que dans le cadre de leur mission, les Forces Armées en Guyane (FAG) sont susceptibles d’être projetées sur une zone qui va du Brésil au Mexique, s’il y avait besoin d’exfiltré des ressortissants français coincés dans un pays du continent en crise. C’est la ZRP (Zone de Responsabilité Permanente).

Les militaires guyanais doivent être en capacité d’intervenir en moins de 12h. Mais une fois sur place, il faut gérer des civils apeurés et ça ce n’est pas le métier des militaires. Une fois les civils pris en charge au point d’évacuation, un travail de filtrage commence…. Et c’est les français d’abord !
 
saramaca
©Karl Constable

Mais le métier des militaires c’est d’abord les armes ! Les marsouins passent donc aussi par le champ de tir, pour s’exercer à l’évacuation de civil sous le feu….
L’opération Saramaca, c’est aussi 6 pirogues et 2 vedettes engagées, la voie fluviale pouvant être un autre moyen d’évacuation sous nos latitudes.

Bilan de l’opération : une quarantaine de civils évacués sans encombre….
 
saramaca
©Karl Constable
Le reportage de Karl Constable et Guillaume Perrot :