Katia Benth, l'ex championne d'athlétisme sur le chemin de la rééducation après son amputation

athlétisme kourou
Katia Benth
©Katia Benth
Trois mois après son départ de la Guyane et l'amputation de sa jambe gauche, l'ancienne championne d'Europe en relais 4x100, Katia Benth nous donne de ses nouvelles. Toujours en soins à Paris, elle a néanmoins commencé sa rééducation et envisage un retour définitif en Guyane dans quelques mois. 
C'est d'une voix déterminée que l'ancienne sprinteuse Katia Benth répond aux questions. Elle se trouve toujours en centre de rééducation mais la venue en France de ses proches dont sa mère et ses filles lui font le plus grand bien. La jeune femme a pu sortir et les retrouver pour des moments de festivité. Un temps de joie bienvenu après les douloureux moments de la maladie et de l'amputation de sa jambe gauche.


"Il fallait faire face"

Pudiquement Katia évoque un petit problème de circulation mais surtout 3 maladies. Elle n'a pas eu le choix et a du :  faire face, penser à l'avenir, penser à mes enfants, mon conjoint et ma famille. J'ai donc réussi à remonter la pente et accepter cette amputation...
Dans sa tête, les enfants ont été son moteur. Il fallait assurer leur quotidien. Katia exprime sa reconnaissance à ses deux familles Benth et Ringuet qui ont su réagir efficacement et mettre autour de ses deux filles, tout ce qu'il fallait pour qu'elles se sentent bien les premières semaines qui ont suivi son départ dans l'hexagone.


Le soutien solidaire de la famille de l'athlétisme

Ce sont les collègues CTS (conseiller technique sportif) qui ont annoncé à la communauté de l'athlétisme, l'hospitalisation de Katia Benth. Tout de suite, ses amies du fameux relais 1998 avec qui elle a conquis le titre européen à Budapest, sont venues lui rendre visite à Paris. Maguy Nestoret et Frédérique Bangué ont enclanché le mouvement de solidarité après lui en avoir parlé. La cagnotte récoltée sur internet lui a été d'une grande utilité:
... cela m'a soulagé car il y a beaucoup de frais et surtout  m'a permis de faire venir mes enfants, ma famille auprès de moi pour me soutenir... cela me fait beaucoup de bien en cette fin d'année...


Une rééducation qui démarre après 3 mois de soins

Katia affirme que tout va bien aujourd'hui. Certes les soins ont duré plus longtemps que prévu car elle a eu des complications au niveau de sa cicatrice mais elle va dès ce mois de janvier, porter les premières prothèses d'essai. Il lui faudra s'adapter, réapprendre à marcher. Comme elle le souligne : il faut être patient, l'adaptation prend beaucoup de temps. Je préfère ne pas me donner de date butoir pour rentrer. On verra, quelques semaines à attendre encore...
 

Se soigner d'abord mais garder le lien avec les jeunes sportifs

Récupérer sa motricité le plus rapidement possible est, bien sûr, la priorité de Katia mais elle n'oublie pas son groupe d'entraînement à Kourou qu'elle suit à distance. Parmi ces jeunes athlètes, il y a Gémima Joseph avec qui le contact reste étroit :

... C'est une année importante pour elle, je fais le tout pour que les choses se passent bien. Qu'elle soit bien encadrée sur place. Je lui envoie le programme. Pour ces vacances elle est partie s'entraîner en Guadeloupe, peaufiner sa préparation. Cela sera une belle année car elle est très motivée et a vraiment envie de bien faire...


Des voeux à toute la Guyane

La championne affronte les difficultés avec détermination et courage, assurée d'être soutenue par tous. Une autre vie va commencer pour Katia qui n'oublie pas ses compatriotes à qui elle souhaite en priorité la santé tout en les remerciant du fond du coeur de leur soutien. 
Ecoutez là

Les voeux de Katia Benth